Actualité, information des Risques, des Assurances et de la Finance. nominations, produits nouveaux, résultats, classements, accords, acquisitions, cessions, partenariats, implantations, points de vue, conjoncture, ...
Il y a, actuellement, 100 internautes qui consultent des articles, 35 882 pages lues aujourd'hui (depuis minuit)

Ecrire un commentaire


Le coût de la vie en 2009 dans les grandes ville

Article lu 10335 fois, depuis sa publication le 20/07/2009 à 14:00:00 (longueur : 4264 caractères)


Remarque Luminaire, dans l'enquête internationale Mercer 2009 sur le coût de la vie, New-York (Etats-Unis) porte l'indice 100 et toutes les 142 autres villes participant au classement lui sont comparés. Par ailleurs, les variations monétaires sont déterminées par rapport au dollars américain.
#
Ainsi, Tokyo a pris à Moscou la première place du classement et devient la ville la plus chère selon la dernière enquête internationale de Mercer sur le coût de la vie et Moscou recule à la 3ème place.
Osaka est en 2ème position, gagnant 9 places par rapport à 2008. Genève, 4ème dans le classement monte de 4 places et Hong Kong passe de la 6ème à la 5ème place.
#
A l'autre bout du classement, Johannesburg succède à Ascunsion au Paraguay comme ville la moins chère dans le classement. Tokyo, en tête du classement avec un indice de 143,7 points est quasiment trois fois plus chère que Johannesburg qui obtient un score de 49,6.
#
Mercer indique que les fortes fluctuations monétaires dans le monde conduisent à d'important changement au niveau du classement. Ainsi, la majorité des villes européennes ont baissé dans le classement. Par exemple, Varsovie recule de 78 places et passe du 3ème rang en 2008 au 113ème en 2009, il s'agit du plus fort recule du classement. Autres reculs importants, Sydney a perdu 51 places de la 15ème à la 66ème position et Bombay est tombé de la 48e à la 66e place.
#
Alors que la majorité des villes européennes sont en baisse dans le classement, la plupart de celles du Moyen-Orient enregistrent une tendance inverse. Dubaï et Abu Dhabi ont gagné un nombre de places significatif dans le classement, passant respectivement de la 52e à la 20e position et de la 65e à la 26e. Cela est principalement dû à la stabilisation du dirham par rapport au dollar américain.
#
Cela est également le cas de la plupart des villes africaines qui sont montées dans le classement bien que leurs scores soient inférieurs. Le Caire a gagné 44 places pour atteindre la 57e position en raison du bon comportement de la livre égyptienne par rapport au dollar américain.
#
Enfin, en raison du renforcement du dollar américain, toutes les villes américaines ont progressé dans le classement 2009. New York demeure en tête de cette région dans le classement et a intégré le Top 10 cette année passant de la 22e à la 8e place. Los Angeles (23e) gagne 32 places et Washington en 66e position monte de 41 places.
#
Remarquons que deux villes sortent du TOP 10 de 2008, Londres qui recule de 13 places et Oslo de 10. "La baisse des loyers à Oslo et Londres, associée à celle de la livre britannique et couronne norvégienne par rapport au dollar américain, ont entraîné la chute de ces villes dans le classement » précise Nathalie Constantin-Métral, analyste senior chez Mercer.
#
A contrario, New York fait irruption dans le top 10, en 8e position contre la 22ème en 2008), ainsi que Pékin désormais 9ème (20ème en 2008).
#
Notons que Paris reste stable et ne recule que d'un point passant de la 12ème place en 2008 à la 13ème place cette année.
#
Nathalie Constantin-Métral indique « En lien direct avec le ralentissement économique, nous avons observé des variations importantes de la plupart des monnaies dans le monde ce qui a entraîné des changements significatifs dans le classement de cette année. De nombreuses monnaies parmi lesquelles l'euro et la livre britannique ont baissé considérablement par rapport au dollar américain provoquant une dégringolade de nombre de villes européennes dans le classement ». Elle ajoute « Avec une exposition importante aux économies internationales et devises, les multinationales continuent d'être très touchées par la crise financière.
#
Le coût de l'expatriation est lourdement influencé par les fluctuations des cours de change et les taux d'inflation. Au moment où la maîtrise et la réduction des coûts deviennent une priorité pour beaucoup d'entreprises, il est fondamental d'opérer un suivi des paramètres ayant un impact fort sur le niveau des primes octroyées aux expatriés, comme le coût de la vie et le logement.
#
Il est important pour les multinationales de se comparer en permanence pour s'assurer que leurs primes d'expatriation sont toujours compétitives et en ligne avec le marché »





Comparateurs de prix

Assurance auto

Assurance santé






A la une
514 lectures - publié le, 20/11/2018 à 11:50:54 - réservé aux abonnés

742 lectures - publié le, 20/11/2018 à 10:21:41 - réservé aux abonnés

1669 lectures - publié le, 19/11/2018 à 12:10:02 - réservé aux abonnés

1743 lectures - publié le, 19/11/2018 à 10:05:27 - réservé aux abonnés

2167 lectures - publié le, 16/11/2018 à 11:51:17 - réservé aux abonnés



Recevez, chaque semaine

le magazine RiskAssur-hebdo

Cliquez ICI pour vous abonner

© 2000/2018 par FRANOL Services - riskassur™ est une marque déposée par FRANOL Services / ISSN 1632-3106
Numéro de dépôt 702978 CNIL fait le 1 février 2001
en application de l'article 16 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés.
RiskAssur et RiskAssur-hebdo sont des éditions de FRANOL Services - Immeuble Val de Loire - 4 passage de la Râpe - 45000 Orléans - tel :01 55 33 12 55
RCS Paris 339 587 768 - SARL de 7 622,45 € - Gérant : Olivier Kauf
- données légales