Actualit, information des Risques, des Assurances et de la Finance. nominations, produits nouveaux, rsultats, classements, accords, acquisitions, cessions, partenariats, implantations, points de vue, conjoncture, ...
Il y a, actuellement, 50 internautes qui consultent des articles, 13 280 pages lues aujourd'hui (depuis minuit)

Ecrire un commentaire

Le gouvernement s

Le gouvernement s'attaque à une vache sacrée : Les chemins de fer

Article lu 3890 fois, depuis sa publication le 08/02/2018 à 15:17:22 (longueur : 3490 caractères)


Durant l'occupation Allemande, les cheminots ont sauvé l'honneur de la France en multipliant les sabotages pour gêner les déplacements de leurs troupes dans le cadre de la résistance et ont gagné leur titre de noblesse fasse aux Français.

Pendant ce temps, d'autres Français ont fait allégeance à Pétain en sollicitant la " francisque " les uns par haine des autres et pour d'autres c'était des affairistes qui allaient à la soupe.

La SNCF est sortie grandie de cette situation et, bien avant les TGV ses trains rapides ont parcouru avec ponctualité la France, à traction électrique ou vapeur, des trains de nuit ont permis aux voyageurs de dormir dans des wagons-lits ou des couchettes confortables et de se restaurer dans de véritables wagons-restaurants où l'on réservait avec plaisir.

Il était possible, sur de longs trajets de mettre sa voiture sur le train et de la retrouver, après un petit-déjeuner, à la gare d'arrivée, par exemple à Nice.

Les trains étaient d'une ponctualité remarquable et insensibles aux intempéries.

Les salariés avaient droit, chaque année à un billet de congé payé à tarif réduit, avec leur famille et les militaires, " en permission " étaient transportés au quart du tarif.

Les bagages enregistrés étaient pris au domicile à la demande et on pouvait emmener sa bicyclette.

Le travail des cheminots a changé depuis la fin de la traction vapeur, des grosses Pacifiques légendaire et des cheminots qui rentraient chez eux le soir, en fin de service et qui se sont accrochés " bec et ongles " à leur statut qu'ils ne voulaient pas laisser évoluer.

Avec la modernisation, le service s'est dégradé et on ne parle plus que des trains qui ne roulent pas, qui sont en retard et de la pagaille dans les gares.

L'Europe s'en est mêlé en décidant de l'ouverture à la concurrence du transport ferroviaire intérieur de voyageur pour le moment monopole en France de la SNCF, institué par la loi Loti de 1982, avant ça allait de soi.

Depuis, le gouvernement prépare l'ouverture de la SNCF à la concurrence et la disparition du statut de cheminot, ce qui ne va pas de soi.

Il a chargé en septembre d'un rapport un haut fonctionnaire, Jean-Cyril Spinetta, celui que François Hollande avait chargé de préparer la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim, avant la fin de son mandat et qui, tout juste vient d'être remplacé.

Au menu de celui-ci figurent tous les sujets qui fâchent : concurrence, dette, fret, statut et modèle économique.

Les principaux syndicats de cheminots avaient prévu une première journée d'action le jeudi 8 février, qui a été reportée à cause des conditions climatiques.

Au premier rang des inquiétudes des cheminots figure l'ouverture à la concurrence du transport ferroviaire qui suppose l'arrivée sur les lignes SNCF des convois étrangers.

Le cadre européen prévoit une mise en concurrence des liaisons commerciales TGV en 2019 et des lignes subventionnées des trains régionaux et Intercités au plus tard en 2023.

Cette question de la concurrence sera bien l'un des éléments structurants du rapport Spinetta et devrait figurer dans la loi d'orientation des mobilités qui sera présentée en avril.

Cette (vous en avez lu 92%, il reste à lire 8%, de cet article.)

...

La lecture de la fin de l'article est réservée - exclusivement - aux abonnés à RiskAssur-hebdo Privilège
- Vous êtes déjà abonné, pour vous identifier, cliquez ici

sinon, abonnement en ligne
Abonnement 1 an pour 480 euros ttc, en cliquant ici
Abonnement 1 mois pour 54 euros ttc, en cliquant ici

Retrouvez l'actualité de la semaine, en vous abonnant au magazine RiskAssur-hebdo, envoyé en format PDF en fin de semaine : Abonnement et/ou en savoir plus, en cliquant ici





Comparateurs de prix

Assurance auto

Assurance habitation

Assurance santé

Assurance moto






A la une
2104 lectures - publié le, 25/05/2018 à 11:34:54 - réservé aux abonnés

927 lectures - publié le, 25/05/2018 à 10:00:07 - réservé aux abonnés

1033 lectures - publié le, 25/05/2018 à 09:55:01 - réservé aux abonnés

916 lectures - publié le, 25/05/2018 à 09:51:24 - réservé aux abonnés

1118 lectures - publié le, 25/05/2018 à 09:34:32 - réservé aux abonnés



Recevez, chaque semaine

le magazine RiskAssur-hebdo

Cliquez ICI pour vous abonner

© 2000/2018 par FRANOL Services - riskassur™ est une marque déposée par FRANOL Services / ISSN 1632-3106
Numéro de dépôt 702978 CNIL fait le 1 février 2001
en application de l'article 16 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés.
RiskAssur et RiskAssur-hebdo sont des éditions de FRANOL Services - 33 rue Galilée -75116 Paris - tel :01 55 33 12 55 -fax :01 55 33 12 53
RCS Paris 339 587 768 - SARL de 7 622,45 € - Gérant : Olivier Kauf