Actualité, information des Risques, des Assurances et de la Finance. nominations, produits nouveaux, résultats, classements, accords, acquisitions, cessions, partenariats, implantations, points de vue, conjoncture, ... RiskAssur : votre magazine professionnel des risques et des assurances depuis 1994
Faits point accords acquisitions nominations
nouveautés organisation indices Resultats Agenda
Abonnement Privilège Abonnement magazine mag. anciens numéros Commentaires mentions légales
PèreLaFouine Notre-Siècle Terre-Futur.com
Il y a, actuellement, 81 internautes qui consultent des articles, 60 307 pages lues aujourd'hui (depuis minuit)


Essayer RiskAssur PRIVILEGE pour seulement 15 euros,
vous donnant acces a l integralite des archives (plus de 35 000 articles) : cliquez ICI




Stabilisation des défaillances d'entreprises à un niveau élevé au seconde trimestre 2011

Article lu 17468 fois, depuis sa publication le 07/07/2011 à 13:44:01 (longueur : 3526 caractères)


14 397 jugements de sauvegarde (324), redressement judiciaire ou liquidation judiciaire directe (14 073) ont été prononcés par les tribunaux sur ce 2ème trimestre 2011. La même période 2010 comptait 14 446 procédures. La baisse globale est de 0,3 % tirée par un recul de 0,8 % des RJ/LJ (Redressement ou Liquidation judiciaire)tandis que les sauvegardes augmentent de 23,7 %.
#
Altares fait remarquer que les trois quarts des jugements portent sur des micro-entreprises de 0 à 2 salariés (+ 2,9 %) mais les PME restent vulnérables ; 31 sociétés de 100 à 199 salariés ont été placées en RJ ou LJ ce trimestre contre 24 il y a un an. Les activités interentreprises sont dans le vert, celles à destination des particuliers sont à la peine.
#
Bien que l'économie se redresse les entreprises restent fragiles, le retour de la croissance aspire les maigres trésoreries et les défaillances d'entreprises augmentent dans les très petites entreprises mais aussi dans les PME de 100 à 199 salariés.
#
Les trois quarts des entreprises défaillantes, principalement dans les métiers de la bouche, de la restauration, des services à la personne ou du commerce, emploient moins de 3 salariés. 10 200 jugements ont été prononcés au 2ème trimestre, soit 3% de plus qu'au second trimestre 2010.
#
Altaris remarque que sauf pour les TPE et les PME de 100 à 199, les indicateurs de défaillance sont bien orientés.
#
Il est intéressant que constater que le nombre d'ouvertures de procédures collectives sur des entreprises de moins de 5 ans est en recul sensible au deuxième trimestre 2011 à - 3,1 %.
#
Altares ajoute que l'effet conjugué de la crise économique et de l'entrée en vigueur du statut d'auto-entrepreneur en 2009 a freiné la dynamique de création d'entreprises sous forme individuelle ou sociétaire depuis 2008 ; ce ralentissement des créations semble peser favorablement sur les statistiques de défaillances de ce début 2011.
#
Par contre la tendance est mal orientée pour les entreprises créés entre 2000 et 200, avec +5%.
#
« Si le retour d'activité s'accompagne d'une baisse des défaillances d'entreprises, l'absence de tendance très marquée illustre un partage très inégal de la reprise chez les acteurs économiques », relève Thierry MILLION, responsable des analyses Altares.

« L'industrie, qui avait payé un lourd tribut à la crise, poursuit son redressement, de même que le transport ou l'immobilier. En revanche, la consommation des ménages atone pèse sur les métiers à destination des particuliers. Ces derniers, traditionnellement les plus nombreux, limitent donc la baisse des défaillances à moins de 1 %. C'est le cas sur chacun des mois de ce 2ème trimestre appréciés en jours ouvrés. Le business interentreprises est donc plus dynamique que celui vers le consommateur, toutefois si la reprise a permis de reconstituer les stocks des entreprises, la hausse des prix des matières premières et les pressions sur les prix semblent ne pas encore permettre de reconstituer les marges. C'est pourquoi, les entreprises restent préoccupées par les questions de financement. La sortie de crise est gourmande en trésorerie et pour ne pas manquer le rendez-vous de la croissance, les entreprises vont devoir piloter au plus près leur besoin en fonds de roulement. Les règlements interentreprises restent tendus, les retards de paiement fréquents, autant de signes forts invitant les dirigeants à être très attentifs sur leur poste client ; rappelons qu'une défaillance sur quatre est liée à des retards de paiement ».



Cliquer ICI pour lire d’autres articles
de la rubrique Points de vue








Sommaires de RiskAssur-hebdo


Pour vous abonner
au magazine RiskAssur-hebdo
cliquez ICI

11/04/2024 à 11:24:09
Numéro 789 de RiskAssur-hebdo du Vendredi 12 avril 2024
Edito - Le dérapage du déficit public à 5,5 % oblige le gouvernement à serrer les cordons de la bourse (Erik Kauf) Etude - L'assurance au service du développement économique et social de l'Afrique (Pr Jean-Paul Louisot) Commentaire - France ...

04/04/2024 à 11:37:05
Numéro 788 de RiskAssur-hebdo du vendredi 5 avril 2024
Edito - Entre éthique et choix ultime : le dilemme de l'aide médicale à mourir face au serment d'Hippocrate (Erik Kauf) Etude - Pour l'amour du risque (Pr Jean_paul Louisot) Commentaire - L'obésité touche plus d'un milliard de personnes dan...

Plus de titres


A la une
1091 lectures - publié le, 17/04/2024 à 10:52:19 - gratuit

1128 lectures - publié le, 17/04/2024 à 07:48:05 - réservé aux abonnés

2559 lectures - publié le, 17/04/2024 à 07:40:02 - réservé aux abonnés

1091 lectures - publié le, 17/04/2024 à 07:29:19 - réservé aux abonnés

3111 lectures - publié le, 16/04/2024 à 07:50:56 - réservé aux abonnés



© 2000/2024 par FRANOL Services - riskassur™ est une marque déposée par FRANOL Services / ISSN 1632-3106
Numéro de dépôt 702978 CNIL fait le 1 février 2001
en application de l'article 16 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés.
RiskAssur et RiskAssur-hebdo sont des éditions de FRANOL Services - Immeuble Val de Loire - 4 passage de la Râpe - 45000 Orléans - tel :02 38 21 30 88
RCS Orléans 339 587 768 - SARL de 7 622,45 € - Gérant : Olivier Kauf
- données légales