Actualit, information des Risques, des Assurances et de la Finance. nominations, produits nouveaux, rsultats, classements, accords, acquisitions, cessions, partenariats, implantations, points de vue, conjoncture, ... RiskAssur : votre magazine professionnel des risques et des assurances depuis 1994
Faits point accords acquisitions nominations
nouveautés organisation indices Resultats Agenda
Abonnement Privilège Abonnement magazine mag. anciens numéros Commentaires mentions légales
PèreLaFouine Notre-Siècle Terre-Futur.com
Il y a, actuellement, 88 internautes qui consultent des articles, 61 218 pages lues aujourd'hui (depuis minuit)


Essayer RiskAssur PRIVILEGE pour seulement 15 euros,
vous donnant acces a l integralite des archives (plus de 35 000 articles) : cliquez ICI


d'autres articles sur SCHISTE

Renoncer aux gaz de schiste avant toute étude approfondie serait irresponsable

Article lu 14622 fois, depuis sa publication le 27/04/2011 à 13:23:07 (longueur : 3216 caractères)


La mission d’inspection lancée par les pouvoirs publics pour répondre au tôlé provoqué suite à l’octroi de trois permis d’exploration de gisements de gaz de schiste estime, dans un rapport d’étape « dommageable pour la France de renoncer à ces hydrocarbures sans une évaluation préalable et approfondie ».
#
Le premier reproche fait à l’ « exploration et à l’exploitation de gisements de gaz de schiste » est le risque de pollution des nappes phréatiques traversées par les puits de forage et d’exploitation.
#
Ce risque est inexistant grâce à la technique développée à l’occasion des forages pétroliers qui permet d’atteindre les gisements d’hydrocarbures situés sous les nappes phréatiques traversées par des milliers de puits, sans provoquer la moindre pollution. #
Le second reproche porte sur les conditions actuelles d’exploitation des gisements de gaz de schiste par la technique de la fracturation, qui consiste à injecter dans la roche imperméable de l’eau à haute pression, additionnée de sable et de divers produits chimiques polluants.
#
Aujourd’hui, il est possible d’étudier en grandeur nature, sur les gisements en exploitation aux Etats-Unis, ce risque la pollution du sous-sol par la technique du fractionnement et de faire porter les recherches sur les moyens d’y remédier.
#
On sait par expérience que les recherches techniques pour trouver des solutions aux problèmes les plus ardus ont toujours abouti et il n’y a aucune raison pour qu’il n’en soit pas, cette fois-ci, de même.
#
Enfin, les personnes soucieuses de l’environnement redoutent aussi les bouleversements apportés aux paysages par les travaux d’exploration et de mise en exploitation d’éventuels gisements.
#
Ce même reproche est fait régulièrement à l’activité de recherche et d’exploitation pétrolière alors que les titulaires des permis ont toujours restitué les terrains utilisés en bon état, à la satisfaction des propriétaires.
#
En cas de mise en exploitation d’un gisement, il reste en surface des têtes de puits avec un minimum d’emprise visible.
#
Selon le rapport d’étape, il serait dommageable, pour l’économie et l’emploi, que notre pays aille jusqu’à s’interdire de disposer d’une évaluation approfondie de la richesse potentielle des gisements de gaz de schiste.
#
En cas de découvertes exploitables, le potentiel est estimé à la couverture de 10 années de consommation de gaz naturel de la France, alors avons-nous les moyens d’y renoncer à la légère ?
#
Selon les auteurs de ce rapport, tous membres du Conseil général de l’environnement et du développement durable et du Conseil général de l’industrie, de l’énergie et des technologies, il reste des marges de progrès à réaliser et des approches innovantes à susciter, pour rendre les forages compatibles avec la protection de l’environnement.
#
Il y a peu le ministre de l’Energie, Eric Besson, a affirmer que le gouvernement ne veut pas fermer définitivement la porte au gaz de schiste, alors que les associations d’écologistes, qui militent en même temps en faveur de la sortie du nucléaire, dénoncent avec vigueur ce rapport d’étape et les lobbies qui le soutiennent.
#
En cette période pré électoral, c’est du pain bénit pour certains candidats.



Cliquer ICI pour lire d’autres articles
de la rubrique Faits de sociétés








Sommaires de RiskAssur-hebdo


Pour vous abonner
au magazine RiskAssur-hebdo
cliquez ICI

11/04/2024 à 11:24:09
Numéro 789 de RiskAssur-hebdo du Vendredi 12 avril 2024
Edito - Le dérapage du déficit public à 5,5 % oblige le gouvernement à serrer les cordons de la bourse (Erik Kauf) Etude - L'assurance au service du développement économique et social de l'Afrique (Pr Jean-Paul Louisot) Commentaire - France ...

04/04/2024 à 11:37:05
Numéro 788 de RiskAssur-hebdo du vendredi 5 avril 2024
Edito - Entre éthique et choix ultime : le dilemme de l'aide médicale à mourir face au serment d'Hippocrate (Erik Kauf) Etude - Pour l'amour du risque (Pr Jean_paul Louisot) Commentaire - L'obésité touche plus d'un milliard de personnes dan...

Plus de titres


A la une
1091 lectures - publié le, 17/04/2024 à 10:52:19 - gratuit

1128 lectures - publié le, 17/04/2024 à 07:48:05 - réservé aux abonnés

2565 lectures - publié le, 17/04/2024 à 07:40:02 - réservé aux abonnés

1091 lectures - publié le, 17/04/2024 à 07:29:19 - réservé aux abonnés

3111 lectures - publié le, 16/04/2024 à 07:50:56 - réservé aux abonnés



© 2000/2024 par FRANOL Services - riskassur™ est une marque déposée par FRANOL Services / ISSN 1632-3106
Numéro de dépôt 702978 CNIL fait le 1 février 2001
en application de l'article 16 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés.
RiskAssur et RiskAssur-hebdo sont des éditions de FRANOL Services - Immeuble Val de Loire - 4 passage de la Râpe - 45000 Orléans - tel :02 38 21 30 88
RCS Orléans 339 587 768 - SARL de 7 622,45 € - Gérant : Olivier Kauf
- données légales