Actualit, information des Risques, des Assurances et de la Finance. nominations, produits nouveaux, rsultats, classements, accords, acquisitions, cessions, partenariats, implantations, points de vue, conjoncture, ... RiskAssur : votre magazine professionnel des risques et des assurances depuis 1994
Faits point accords acquisitions nominations
nouveautés organisation indices Resultats Agenda
Mag. ancien num. Privilège Abonnements Notre-Siècle mentions légales
Il y a, actuellement, 91 internautes qui consultent des articles, 123 538 pages lues aujourd'hui (depuis minuit)

Ecrire un commentaire

Le passage de la vie active  la retraite

Le passage de la vie active à la retraite

Article lu 1966 fois, depuis sa publication le 17/11/2020 à 13:40:41 (longueur : 4036 caractères)


La vie se résume, principalement, en trois phases



La première est la phase où l'on apprend, dans le milieu familial, à l'école en suivant un cursus d'études plus ou moins long, plus ou moins pratique ou théorique.

La seconde est la vie active, nos études nous ont préparés à celle-ci. Que ce soit une profession en lien avec notre formation ou totalement différente. La vie active va durer, sauf pour certaines professions, plus de 40 ans.

La troisième phase est la retraite, si les études nous ont préparés à la vie active, la vie ne nous prépare pas à la retraite. Pourtant, il ne faut pas négliger, cette troisième période arrive plus vite qu'on ne le croit, il est important de suivre une formation retraite.

La retraite une phase passionnante dans la vie



La retraite est une phase importante, qui – si tout se passe bien – va durer très longtemps et dans de bonnes conditions.

Après la seconde mondiale, lorsque la Sécurité sociale et les régimes de retraites ont été mis en place, l'espérance de vie n'était pas celle d'aujourd'hui. En prenant leur retraite à 65 ans, les actifs étaient vieux et usés, surtout les « cols bleus », les ouvriers qui avaient une courte espérance de vie au moment de liquider leurs droits. Les « cols blancs », le personnel de bureau étaient mieux lotis, mais sans plus.

Bien que l'on parle de repousser l'âge de départ à la retraite, on peut aujourd'hui, liquider ses droits à l'âge de 62 ans, ou bien travailler quelques années de plus pour obtenir une pension plus importante.

Mais, 62 ans (ou même 65) au début du XXième siècle, ça rien à voir avec 65 ans au milieu du XXème.

En 1950, l'espérance de vie était de 69,2 ans pour les femmes et 63,4 ans pour les hommes. En 2011, elle était de 84,8 ans pour les femmes et 78,2 ans pour les hommes.

Soit presque 16 ans de plus pour les femmes et presque 15 ans de plus pour les hommes.

Ce sont des espérances, nombre de retraités vivent bien au-delà de l'espérance de vie, qui est un calcul à la naissance en prenant en compte notamment de la mortalité infantile.

Ce qui signifie, qu'au XXIème siècle le départ à la retraite ne parque pas la fin proche de la vie, mais simplement la fin de la vie dite « active » et le début d'une autre vie longue, qui s'appelle la retraite.

Le départ de départ est prévisible, elle peut être plus ou moins avancée ou repoussée, mais une fois le processus lancé, environ 6 mois avant, c'est une date irrévocable.

La veille c'est la vie active et le lendemain, c'est la retraite.

Il ne faut pas dire « je verrai », comme on l'entend trop souvent. C'est exact que dans les premiers jours, les premières semaines, le retraité va en profiter pour faire du rangement, jouir de sa nouvelle vie et être … débordé.

Et après, l'ennuie, le désœuvrement est vite arrivé. Il faut préparer sa retraite, se former à cela. Pour savoir comment s'organiser, avoir des activités, ne se dire chaque matin « et maintenant que vais-je faire ? ». Tout cela pour ne pas traîner en pyjama toute la journée, en somnolant devant des séries ou des émissions de télé insipides.

En résumer, il ne faut pas dire à la retraite, je verrais bien



Le mot retraite peut faire peur, il y a cette idée de « retrait » de fin. C'est vrai que c'est la dernière phase de la vie. Mais, ce n'est pas pour autant une phase désagréable.

Durant les 2 premières phases de notre vie, l'apprentissage et le travail, notre quotidien est ponctué d'obligations, de vacances à des dates que l'on ne choisit pas toujours, de collègues que l'on préférerait éviter, …

La troisième phase est plus libre, pas de professeurs ou de supérieurs hiérarchiques qu'il faut écouter, de vacances à déposer, de dissertations ou de rapport à finaliser et bien d'autres obligations.

La retraite est une forme de liberté, mais pour qu'elle soit passionnante et enrichissante, il faut bien la préparer.



Cliquer ICI pour lire d’autres articles de la rubrique Points de vue


-------------







A la une
657 lectures - publié le, 30/11/2020 à 15:52:08 - réservé aux abonnés

810 lectures - publié le, 30/11/2020 à 13:19:36 - réservé aux abonnés

879 lectures - publié le, 30/11/2020 à 10:29:52 - réservé aux abonnés

1600 lectures - publié le, 28/11/2020 à 10:03:51 - réservé aux abonnés

1452 lectures - publié le, 27/11/2020 à 13:54:43 - réservé aux abonnés



Recevez, chaque semaine

le magazine RiskAssur-hebdo

Cliquez ICI pour vous abonner


© 2000/2020 par FRANOL Services - riskassur™ est une marque déposée par FRANOL Services / ISSN 1632-3106
Numéro de dépôt 702978 CNIL fait le 1 février 2001
en application de l'article 16 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés.
RiskAssur et RiskAssur-hebdo sont des éditions de FRANOL Services - Immeuble Val de Loire - 4 passage de la Râpe - 45000 Orléans - tel :01 55 33 12 55
RCS Paris 339 587 768 - SARL de 7 622,45 € - Gérant : Olivier Kauf
- données légales