Actualité, information des Risques, des Assurances et de la Finance. nominations, produits nouveaux, résultats, classements, accords, acquisitions, cessions, partenariats, implantations, points de vue, conjoncture, ... RiskAssur : votre magazine professionnel des risques et des assurances depuis 1994
Faits point accords acquisitions nominations
nouveautés organisation indices Resultats Agenda
Mag. ancien num. Privilège Abonnements Notre-Siècle mentions légales
Il y a, actuellement, 83 internautes qui consultent des articles, 128 743 pages lues aujourd'hui (depuis minuit)

Ecrire un commentaire

Le recyclage des millions de masques chirurgicaux en fin de vie n’a pas encore été résolu

Le recyclage des millions de masques chirurgicaux en fin de vie n'a pas encore été résolu

Article lu 2777 fois, depuis sa publication le 16/11/2020 à 11:59:49 (longueur : 3350 caractères)


Les Français ont le choix entre les masques chirurgicaux à usage unique et les masques en tissus à usage multiple, lavables dont l'efficacité dépend de la nature du tissu, du mode de lavage et de séchage pratiqué.

Les habitudes prises à cet égard par les Français n'ont pas encore fait l'objet d'études statistiques, ce qui compte c'est le port d'un masque et de le porter correctement, de manière qu'il couvre la bouche et le nez, s'il glisse il faut le remonter, alors que l'on ne devrait pas le toucher avec les mains sans les avoir lavés juste avant, c'est l'absence de masque ou le port incorrect, sous le nez, qui est sanctionné par les forces de l'ordre.

Le problème des masques chirurgicaux vient du fait qu'ils sont à usage unique, que l'on peut les porter au plus pendant quatre heures et, après on le jette, comme les mouchoirs en papier, sauf qu'ils ne sont pas en papier, ils sont composés de plusieurs couches de polypropylène un plastique qui s'accumule depuis dans la nature, via les poubelles ou, au pire sur les trottoirs ou dans les caniveaux, il faut en organiser la collecte en vue de leur recyclage, alors que des millions de ces masques arrivent enfin de vie, chaque jour qui passe et que rien n'est fait.

Depuis (vous en avez lu 37%, il reste à lire 63%, de cet article.)



Cet article est réservée aux abonnés à RiskAssur-hebdo Privilège
- Vous êtes déjà abonné, pour vous identifier, cliquez ici

Abonnement en ligne
Abonnement 1 an pour 480 euros ttc, en cliquant ici
Abonnement 1 mois pour 54 euros ttc, en cliquant ici

Retrouvez l’actualité de la semaine, en vous abonnant au magazine RiskAssur-hebdo, envoyé en format PDF en fin de semaine : Abonnement et/ou en savoir plus, en cliquant ici

Cliquer ICI pour lire d’autres articles de la rubrique Faits de sociétés


-------------












A la une
710 lectures - publié le, 30/11/2020 à 15:52:08 - réservé aux abonnés

842 lectures - publié le, 30/11/2020 à 13:19:36 - réservé aux abonnés

895 lectures - publié le, 30/11/2020 à 10:29:52 - réservé aux abonnés

1611 lectures - publié le, 28/11/2020 à 10:03:51 - réservé aux abonnés

1462 lectures - publié le, 27/11/2020 à 13:54:43 - réservé aux abonnés



Recevez, chaque semaine

le magazine RiskAssur-hebdo

Cliquez ICI pour vous abonner


© 2000/2020 par FRANOL Services - riskassur™ est une marque déposée par FRANOL Services / ISSN 1632-3106
Numéro de dépôt 702978 CNIL fait le 1 février 2001
en application de l'article 16 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés.
RiskAssur et RiskAssur-hebdo sont des éditions de FRANOL Services - Immeuble Val de Loire - 4 passage de la Râpe - 45000 Orléans - tel :01 55 33 12 55
RCS Paris 339 587 768 - SARL de 7 622,45 € - Gérant : Olivier Kauf
- données légales