Actualité, information des Risques, des Assurances et de la Finance. nominations, produits nouveaux, résultats, classements, accords, acquisitions, cessions, partenariats, implantations, points de vue, conjoncture, ... RiskAssur : votre magazine professionnel des risques et des assurances depuis 1994
Faits point accords acquisitions nominations
nouveautés organisation indices Resultats Agenda
Mag. ancien num. Privilège Abonnements Notre-Siècle mentions légales
PèreLaFouine
Il y a, actuellement, 172 internautes qui consultent des articles, 79 871 pages lues aujourd'hui (depuis minuit)

Ecrire un commentaire


Une idée qui refait surface, celle du péage urbain parisien

Article lu 8919 fois, depuis sa publication le 02/09/2009 à 14:30:00 (longueur : 3258 caractères)


L’instauration d’un péage urbain c’est longtemps heurté à la difficulté technique, celle de sa perception, sans créer d’embouteillages monstres en ville , en pensant aux embouteillages qui se produisent encore aujourd’hui en période d’affluence aux postes de péages des autoroutes.
#
Ce problème est aujourd’hui résolu, grâce à l’électronique, qui permet d’enregistrer les entrées et les sorties des quartiers soumis au péage, situés généralement en centre-ville, comme à Londres avec un système de caméra et de lecture des plaques d'immatriculation, pionnière en la matière depuis 2003.
#
Depuis, des péages urbains ont été installés à Stockholm, Stuttgart, Munich et encore à Milan, où ils permettent de circuler dans des quartiers pratiquement inaccessibles aux voitures.
#
En France, le péage urbain fait l’objet d’un débat politique, qui se heurte à une décision gouvernementale de septembre 2008 , renonçant à ouvrir la possibilité légale, pour les villes françaises, d’instaurer des péages urbains.
#
Paris souffre plutôt d’un problème de stationnement que d’un problème de circulation, bien que les grands axes soient souvent encombrés, à certaines heures de la journée et à l’occasion des salons ou de grandes manifestations sportives.
#
Cette situation s’explique aisément, depuis que les habitants intra muros possèdent moins s de voitures personnelles que par le passé et qu’ils s'en servent peu pour des déplacements urbains, en préférant utiliser leur réseau de transport en commun.
#
La circulation urbaine parisienne est essentiellement importée d’Ile de France, non encore desservie par des transports publics pratiques et fiables.
#
Les entrées et sorties de la capitale sont également encombrées par des les voitures des parisiens qui, faute de moyens de transports en commun appropriés ,doivent se rendre en voiture sur leur lieu de travail , en Ile de France.
#
Ainsi se croisent, matin et soir, ceux qui entrent et ceux qui sortent de la capitale, d’où une perte d’argent, de temps et d’énergie, sans compter les émissions de CO2 et de polluants, sans fin.
#
Cette situation, de moins en moins acceptable a fait ressurgir l’idée d’un péage urbain parisien, dont l’objectif serait double.
#
Il s’agirait en premier lieu d"utiliser le produit du péage pour compléter le financement des infrastructures de transport en Ile de France, dont on connaît les besoins mais dont la réalisation est sans cesse retardée par manque de crédits.
#
En outre, le péage urbain permettrait de réguler et de réduire le flux de circulation par la modulation du tarif, en fonction des zones de circulation et des heures de la journée.
#
Si ce projet devait venir en discussion, il ne manquerait pas de se heurter à une vive réaction de la part de ceux qui pensent, non sans raison, que les voitures sont déjà suffisamment taxées, avec une nouvelle taxe en perspective, la taxe carbone, dont la mise en application est pratiquement acquise.
#
Pour éviter une opposition insurmontable, il faudrait que le produit du péage soit encaissé par un organisme en charge du financement des nouvelles infrastructures de transport, afin de ne pas retomber dans les errements du passé, concernant les taxes affectées du type l’ancienne vignette automobile



Cliquer ICI pour lire d’autres articles de la rubrique Faits de sociétés


-------------









A la une
959 lectures - publié le, 28/01/2022 à 07:13:37 - réservé aux abonnés

932 lectures - publié le, 28/01/2022 à 07:04:20 - réservé aux abonnés

1653 lectures - publié le, 27/01/2022 à 15:19:31 - réservé aux abonnés

1526 lectures - publié le, 27/01/2022 à 11:11:11 - réservé aux abonnés

1759 lectures - publié le, 27/01/2022 à 07:40:30 - réservé aux abonnés



Recevez, chaque semaine

le magazine RiskAssur-hebdo

Cliquez ICI pour vous abonner


© 2000/2022 par FRANOL Services - riskassur™ est une marque déposée par FRANOL Services / ISSN 1632-3106
Numéro de dépôt 702978 CNIL fait le 1 février 2001
en application de l'article 16 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés.
RiskAssur et RiskAssur-hebdo sont des éditions de FRANOL Services - Immeuble Val de Loire - 4 passage de la Râpe - 45000 Orléans - tel :01 55 33 12 55
RCS Paris 339 587 768 - SARL de 7 622,45 € - Gérant : Olivier Kauf
- données légales