Actualité, information des Risques, des Assurances et de la Finance. nominations, produits nouveaux, résultats, classements, accords, acquisitions, cessions, partenariats, implantations, points de vue, conjoncture, ... RiskAssur : votre magazine professionnel des risques et des assurances depuis 1994
Faits point accords acquisitions nominations
nouveautés organisation indices Resultats Agenda
Abonnement Privilège Abonnement magazine mag. anciens numéros Commentaires mentions légales
Brèves boutique PèreLaFouine Notre-Siècle Terre-Futur.com
Il y a, actuellement, 154 internautes qui consultent des articles, 245 334 pages lues aujourd'hui (depuis minuit)


Essayer RiskAssur PRIVILEGE pour seulement 15 euros,
vous donnant acces a l integralite des archives (plus de 35 000 articles) : cliquez ICI


d'autres articles sur RISQUE
Inspection générale de la sécurité des installations à hauts risques classées SEVESO 2

Inspection générale de la sécurité des installations à hauts risques classées SEVESO 2

Article lu 14410 fois, depuis sa publication le 01/09/2009 à 13:00:00 (longueur : 3409 caractères)


Les raffineries de pétrole et les usines pétrochimiques sont tout naturellement classées Seveso 2 , à cause de la nature de leur activité.
#
Les raffineries traitent le pétrole brut, pour en séparer par fractionnement leurs différents composants allant du méthane au bitume et en les purifiant par extraction de composants indésirables, tels que le soufre.
#
Les usines pétrochimiques traitent des coupes pétrolières, c’est le rôle des vapocraqueurs, pour produire les éléments de base des matières plastiques comme l’éthylène, le styrène bien d’autres.
#
Toutes, ces installations sont composées de colonnes de distillation et de craquage impressionnantes, reliées entre elles ainsi qu'aux réservoirs qui les alimentent ou qui reçoivent les produits qui en sont issus, par un vaste réseau de conduites, généralement aériennes.
#
Pour leur fonctionnement, les installations sont dotées de vannes et de compresseurs et d’une multitude de points de contrôle, le tout piloté à partir de salles de contrôle par un nombre de techniciens de plus en plus réduit, alors que dans le passé ceux-ci devaient opéraient directement sur les installations.
#
Lorsque ces installations sont neuves, elles brillent de tout leur éclat, mais finissent avec le temps par le perdre, puis par se corroder sous l’effet de l’atmosphère ambiante, mais sans être pour autant vétustes et à bout de souffle.
#
Ces installations ont été conçues dès leur construction, pour résister aux pressions et aux températures inhérentes à leur fonctionnement, aux composés corrosifs des fluides qu’elles traitent, tout en étant protégées, s’agissants d’installation « out door » contre les agents extérieurs, comme les courants électriques vagabonds.
#
Malheureusement, on ignore quelle est leur durée de vie exacte en sachant que l'on ne peut pas tenir compte pour juger de leur état apparent.
#
Tout en étant classé Seveso 2, les raffineries et les installations pétrochimiques ne représentent pas, heureusement, les mêmes risques que les centrales nucléaires et leur contrôle relèvent, sous la seule réserve des injonctions de l’inspection des établissements classés, dont on connaît la faiblesse des moyens, de l’incitative des exploitants.
#
C’est ainsi que le que notre premier groupe pétrolier français vient d’annoncer le lancement d’un contrôle sur ses sites à risques en France.
#
Cette décision intervient après une série d’accidents mortels ou très graves, ainsi que des ruptures de canalisations à l’origine d’importantes pollutions de l’estuaire de la Loire, suivi plus récemment de l’éclatement d’un réservoir de pétrole brut dans le stockage d’une raffinerie, heureusement sans conséquence pour l’environnement.
#
Ces derniers accidents en disent long sur l'état de vétusté des installations qui ont lâché.
#
Le contrôle annoncé concerne une douzaine de sites dont six raffineries et autant d'usines chimiques et pétrochimiques, le tout d'ici à la fin de l’année.
#
Il répond, de facto, à la demande de la Fédération Chimie énergie de l’un des principaux syndicats du personnel qui considère que les accidents à répétition, quatre depuis le début de l’année, « montrent le besoin d’une expertise du management de la sécurité ».
#
Il s’agit d’un véritable problème de « risk management » qui touche l’état de vétusté des installations d’une activité, sinon sur le déclin, mais certainement loin d’être en expansion.



Cliquer ICI pour lire d’autres articles
de la rubrique Commentaires








Sommaires de RiskAssur-hebdo


Pour vous abonner
au magazine RiskAssur-hebdo
cliquez ICI

23/05/2024 à 11:06:30
Numéro 794 de RiskAssur-hebdo du vendredi 24 mai 2024
Edito - Coût, financement et intérêts économiques des JO de Paris 2024 (Erik Kauf) Etude - Un monde incertain et complexe à San Diego (Pr Jean-Paul Louisot) Commentaire - Après les élections de juin, l'Europe cherchera sa voie dans le monde ...

16/05/2024 à 10:02:30
Numéro 793 de RiskAssur-hebdo du vendredi 17 mai 2024
Edito - Une enquête réalisée à partir de la plateforme Doctolib permet de situer les déserts médicaux (Erik Kauf) Etude - Gestion des risques, réseaux logistiques et resilience (Pr Jean-Paul Louisot) Commentaire - Pour les Jeux Olympiques, P...

Plus de titres


A la une
2284 lectures - publié le, 29/05/2024 à 07:44:28 - réservé aux abonnés

1203 lectures - publié le, 29/05/2024 à 07:38:21 - réservé aux abonnés

1298 lectures - publié le, 29/05/2024 à 07:29:21 - réservé aux abonnés

1621 lectures - publié le, 28/05/2024 à 07:46:58 - réservé aux abonnés

1537 lectures - publié le, 28/05/2024 à 07:36:05 - réservé aux abonnés



© 2000/2024 par FRANOL Services - riskassur™ est une marque déposée par FRANOL Services / ISSN 1632-3106
Numéro de dépôt 702978 CNIL fait le 1 février 2001
en application de l'article 16 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés.
RiskAssur et RiskAssur-hebdo sont des éditions de FRANOL Services - Immeuble Val de Loire - 4 passage de la Râpe - 45000 Orléans - tel :02 38 21 30 88
RCS Orléans 339 587 768 - SARL de 7 622,45 € - Gérant : Olivier Kauf
- données légales