Actualité, information des Risques, des Assurances et de la Finance. nominations, produits nouveaux, résultats, classements, accords, acquisitions, cessions, partenariats, implantations, points de vue, conjoncture, ... RiskAssur : votre magazine professionnel des risques et des assurances depuis 1994
Faits point accords acquisitions nominations
nouveautés organisation indices Resultats Agenda
Abonnement Privilège Abonnement magazine mag. anciens numéros Commentaires mentions légales
Brèves boutique PèreLaFouine Notre-Siècle Terre-Futur.com
Il y a, actuellement, 144 internautes qui consultent des articles, 185 665 pages lues aujourd'hui (depuis minuit)


Essayer RiskAssur PRIVILEGE pour seulement 15 euros,
vous donnant acces a l integralite des archives (plus de 35 000 articles) : cliquez ICI


d'autres articles sur RETRAITE

Les retraites de demain des salariés du privé

Article lu 14946 fois, depuis sa publication le 20/07/2009 à 10:00:00 (longueur : 4617 caractères)


Les régimes de retraite d’aujourd’hui, qu’il s’agisse de régimes par répartition conventionnelle ou administrée ou de régimes par capitalisation, voient leurs rendements respectifs baisser, au fur et à mesure de l’allongement de l’espérance de vie.
#
Le rendement, c’est ce que rapporte dans les régimes par répartition un euro de cotisation et dans les régimes par capitalisation, le prix d’un euro de rente viagère.
#
Dans les régimes par répartition, le rendement ne peut que baisser chaque année, alors que dans les régimes par capitalisation, la rente achetée est fixe, exprimée en monnaie courante naturellement.
#
Au moment de leur conception, les régimes par répartition étaient conçus pour assurer aux retraités non pas seulement le maintien de leur niveau de vie, mais aussi l’assurance de profiter des gains de productivité à venir.
À la même époque, les régimes par capitalisation étaient « hors jeu » à cause de l’inflation.
#
Depuis le tassement de l’inflation, ils ont repris un peu de couleur et l'on a vu se créer des plans d’épargne individuels, les PERP, et des plans de retraite d’entreprises, type PERCO, pouvant bénéficier de l’abondement de l’employeur.
#
Par contre, la transformation d’assurances vie en rentes viagères reste l’exception, d’une part parce que les Français ne veulent pas aliéner leur capital, mais aussi à cause du faible rendement des capitaux transformés.
#
En fin de compte, c’est l’assurance vie traditionnelle qui permet aujourd’hui aux épargnants de trouver des ressources complémentaires pour leurs vieux jours.
#
Cependant, ce seront les régimes par répartition qui assureront l’essentiel des retraites de demain.
#
Il faut distinguer entre le régime de base de la Sécurité sociale, géré par la Caisse nationale d’assurance vieillesse, la CNAV qui est un régime administré par l’Etat et les régimes de retraite conventionnels, gérés par les partenaires sociaux, l’ARRCO er AGIRC pour les cadres .
#
Pour ce qui est du régime de base, l’Etat fixe les conditions d’accès à la retraite, le niveau des cotisations et celui des pensions. En contrepartie, c’est lui qui supporte les déficits.
#
L'équilibre financier du régime repose sur le plein emploi, ce qui est loin d’ être, le cas aujourd’hui.
#
L’Etat, sans être libre de ses décisions doit arbitrer entre le niveau des cotisations, l’âge de départ à la retraite, le nombre d’années cotisés pour une retraite à taux plein et le niveau après indexation des pensions.
#
Il doit décider des avantages à accorder aux carrières longues et enfin, un sujet qui n’a pas trouvé de solution, celui le régime des salariés ayant exécuté des travaux pénibles.
#
Contrairement à d’autres pays, la France ne fait pas de distinction entre les sexes, comme en Italie où l’âge de départ à la retraite est de 60 ans pour les femmes et de 65 ans pour les hommes.
#
Les régimes de retraite conventionnels ARRCO et AGIRC sont des régimes par répartition purs, ce qui signifie que les cotisations d’un exercice sont affectées au paiement des pensions du même exercice.
#
Les partenaires sociaux fixent chaque année le prix d’acquisition des points, le salaire de référence, par lequel on divise le montant des cotisations patronale et salariale, pour déterminer le nombre de points acquis durant l’exercice.
#
C’est le nombre total des points accumulés durant une carrière professionnelle qui permet de calculer chaque année la pension, en multipliant ce nombre par la valeur du point.
#
La valeur du point est fixée par les partenaires sociaux en fonction de la masse de cotisations attendue et du nombre de points à honorer.
#
Les éléments connus ont toujours permis d’assurer un minimum de progression aux pensions en cours.
#
Les régimes complémentaires, sans s’aligner en 1983 sur l’abaissement de l’âge de la retraite à 60 ans, servent depuis les pensions dès cet âge à taux plein, financé par la perception d’une cotisation supplémentaire acceptée par les partenaires sociaux.
#
Les régimes ARRCO et AGIRC, qui sont destinés à fusionner un jour, suivront toujours le régime de base, puis qu’ils en sont complémentaires.
#
La situation économique n’est pas propice à la recherche d’un équilibre qui permet à la fois aux salariés de prendre leur retraite au taux plein et de partir avec une retraite suffisante, sans que les cotisations demandées aux actifs aient un caractère confiscatoire.
#
C’était possible jusqu’à la fin des années quatre-vingt, à partir desquelles les paramètres ont commencé par se dérégler.
#
Il faudra, le moment venu, les rétablir en fonction des données de notre époque



Cliquer ICI pour lire d’autres articles
de la rubrique Edito









Sommaires de RiskAssur-hebdo


Pour vous abonner
au magazine RiskAssur-hebdo
cliquez ICI

18/07/2024 à 11:01:17
Numéro 802 de RiskAssur-hebdo du vendredi 19 juillet 2024
Edito - Acquisition et évolution de l'état civil (Erik Kauf) Commentaire - Ursula von der Leyen à la tête de la Commission européenne (Erik Kauf) Tribune - Optimiser les services bancaires personnalisés à l'ère de l'Open Banking (Christophe ...

11/07/2024 à 11:08:52
Numéro 801 de RiskAssur-hebdo du vendredi 12 juillet 2024
Edito - Les domaines réservés du Président de la République (Erik Kauf) Commentaire - La Russie bloque l'accès à des sites web occidentaux (Erik Kauf) Tribune - Les élections ne provoquent pas de tempête ?nancière, stabilisation en vue (Oliv...

Plus de titres


A la une
1240 lectures - publié le, 22/07/2024 à 07:36:42 - réservé aux abonnés

1261 lectures - publié le, 22/07/2024 à 07:32:17 - réservé aux abonnés

1065 lectures - publié le, 22/07/2024 à 07:26:37 - réservé aux abonnés

1335 lectures - publié le, 19/07/2024 à 07:22:13 - réservé aux abonnés

4086 lectures - publié le, 19/07/2024 à 07:10:20 - réservé aux abonnés



© 2000/2024 par FRANOL Services - riskassur™ est une marque déposée par FRANOL Services / ISSN 1632-3106
Numéro de dépôt 702978 CNIL fait le 1 février 2001
en application de l'article 16 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés.
RiskAssur et RiskAssur-hebdo sont des éditions de FRANOL Services - Immeuble Val de Loire - 4 passage de la Râpe - 45000 Orléans - tel :02 38 21 30 88
RCS Orléans 339 587 768 - SARL de 7 622,45 € - Gérant : Olivier Kauf
- données légales