Actualité, information des Risques, des Assurances et de la Finance. nominations, produits nouveaux, résultats, classements, accords, acquisitions, cessions, partenariats, implantations, points de vue, conjoncture, ... RiskAssur : votre magazine professionnel des risques et des assurances depuis 1994
Faits point accords acquisitions nominations
nouveautés organisation indices Resultats Agenda
Mag. ancien num. Privilège Abonnements Notre-Siècle mentions légales
PèreLaFouine
Il y a, actuellement, 91 internautes qui consultent des articles, 72 434 pages lues aujourd'hui (depuis minuit)

Ecrire un commentaire

Les dangers du chemin de l’école

Les dangers du chemin de l'école

Article lu 9471 fois, depuis sa publication le 01/09/2009 à 10:00:00 (longueur : 4173 caractères)


Avec la rentrée des classes, les enfants reprennent le chemin de l'école, un trajet qui peut comporter des dangers.
#
En 2008, près de 17 000 enfants et jeunes de 3 à 18 ans ont été victimes d'un accident de la circulation : 405 ont été tués et 6 650 ont été gravement blessés.
Effectivement, à cause de sa petite taille, et parce que ses capacités de perception et d'attention visuelle ne sont pas encore optimales, il vit et voit autrement les dangers de la rue. Et cela le rend plus vulnérable : des actes simples, des situations quotidiennes peuvent représenter pour lui un véritable parcours du combattant.
#
Face à ce constat, les parents ont un rôle primordial à jouer. Mais ils ne savent pas toujours « quoi, quand et comment apprendre », en matière d'éducation routière, à leurs enfants et adolescents, pour qui chaque âge, chaque période de la vie, correspond à un risque différent.
#
C'est pourquoi, l'association Prévention Routière et les assureurs de la FFSA ont conçu un site Internet entièrement dédié à la « pédagogie routière » : www.priorite-vos-enfants.fr. Le portail dispose pour cela de cinq rubriques spécifiques, dédiées aux - de 6 ans, 6-9 ans, 10-12 ans, 13-16 ans et + de 16 ans.
#
Ainsi, pour les moins de 6 ans, les parents considèrent souvent qu'accompagner son enfant est suffisant pour assurer sa sécurité sur le chemin de l'école. En fait, l'enjeu du trajet de l'école pour les moins de 6 ans est surtout éducatif : il doit permettre de préparer l'enfant pour le moment où il effectuera ce trajet seul. Les parents doivent solliciter son attention, lui expliquer les choses, afin qu'il acquière petit à petit les compétences psychomotrices indispensables avant de passer à l'étape suivante : l'apprentissage de l'autonomie dans la circulation.
#
Il faut savoir qu'avant 6 ans, les enfants perçoivent mal les distances et les vitesses, ils ont des difficultés à reconnaître les sons et à les localiser. Par ailleurs, de par sa petite taille ils sont peu visible et leur champs visuel est réduit.
#
Par contre, à partir de 7-8 ans, l'enfant peut commencer à aller seul à l'école, à pied, mais aussi en utilisant le bus scolaire. Toutefois, plusieurs conditions doivent être impérativement remplies.
Ainsi, à pied, le trajet doit être court et simple : les traversées de chaussée doivent être peu nombreuses et ne doivent pas être trop complexes.
#
En car ou en bus, l'enfant doit savoir qu'il doit attendre en restant sur le trottoir, qu'il doit dans le bus mettre sa ceinture de sécurité si celui-ci en est équipé, et enfin savoir repérer le trajet sur la carte afin de ne pas rater son arrêt.
#
A partir de 10 ans, on peut considérer que l'autonomie des déplacements à pied de l'enfant est acquise : à partir de ce qu'il observe, il est capable d'imaginer comment une situation peut évoluer, d'en tirer les conséquences et d'adapter son comportement. Toutefois, cette autonomie demande à être renforcée pour les trajets d'école à vélo.
Jusque-là, la pratique du vélo était un loisir pour l'enfant, elle peut désormais devenir un moyen de déplacement quotidien. Il faut donc vérifier que l'enfant va pouvoir assurer seul sa sécurité en permanence.
#
A l'adolescence, les jeunes rêvent d'un deux roues motorisé qui leur apparaît comme le moyen le plus efficace d'accéder à la liberté. Mais le deux-roues motorisé reste un moyen de locomotion dangereux : à un âge où l'adolescent est prompt à rejeter les règles, il faut redoubler de vigilance pour envisager ce moyen de transport en toute sécurité.
#
L'achat d'un scooter doit entrer dans un projet d'autonomie et résulter d'une négociation entre les parents et l'adolescent. Il faut estimer les capacités du jeune à adopter une conduite responsable. Selon l'étude du CREDOC réalisée pour l'association Prévention Routière et la FFSA dans le cadre d’un colloque "Parents, enseignants, médias : quel rôle face à l’hécatombe des jeunes sur la route" d'octobre 2005, 70 % des parents refusent.
#
Bien d'autres informations sont présentes sur le portail : www.priorite-vos-enfants.fr.



Cliquer ICI pour lire d’autres articles de la rubrique Faits de sociétés


-------------









A la une
890 lectures - publié le, 28/01/2022 à 07:13:37 - réservé aux abonnés

837 lectures - publié le, 28/01/2022 à 07:04:20 - réservé aux abonnés

1621 lectures - publié le, 27/01/2022 à 15:19:31 - réservé aux abonnés

1521 lectures - publié le, 27/01/2022 à 11:11:11 - réservé aux abonnés

1754 lectures - publié le, 27/01/2022 à 07:40:30 - réservé aux abonnés



Recevez, chaque semaine

le magazine RiskAssur-hebdo

Cliquez ICI pour vous abonner


© 2000/2022 par FRANOL Services - riskassur™ est une marque déposée par FRANOL Services / ISSN 1632-3106
Numéro de dépôt 702978 CNIL fait le 1 février 2001
en application de l'article 16 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés.
RiskAssur et RiskAssur-hebdo sont des éditions de FRANOL Services - Immeuble Val de Loire - 4 passage de la Râpe - 45000 Orléans - tel :01 55 33 12 55
RCS Paris 339 587 768 - SARL de 7 622,45 € - Gérant : Olivier Kauf
- données légales