Actualité, information des Risques, des Assurances et de la Finance. nominations, produits nouveaux, résultats, classements, accords, acquisitions, cessions, partenariats, implantations, points de vue, conjoncture, ... RiskAssur : votre magazine professionnel des risques et des assurances depuis 1994
Faits point accords acquisitions nominations
nouveautés organisation indices Resultats Agenda
Mag. ancien num. Privilège Abonnements Commentaires mentions légales
PèreLaFouine Notre-Siècle Terre-Futur.com
Il y a, actuellement, 283 internautes qui consultent des articles, 56 748 pages lues aujourd'hui (depuis minuit)

Ecrire un commentaire

Les conducteurs de deux roues motorisés

Les conducteurs de deux roues motorisés

Article lu 13223 fois, depuis sa publication le 12/10/2009 à 13:00:00 (longueur : 8057 caractères)


Le parc des deux roues motorisés se décompose en trois catégories en fonction de la cylindrée, ainsi 34 % du parc a un moteur dont la cylindrée est inférieure à 125 cc, 29 % dont la cylindrée est de 125 cc et 37 % dont la cylindrée est supérieure à 125 cc.
#
Par ailleurs, 60 % des roues motorisées sont des motos et 40 % sont des scooters. Notons que la répartition n'est pas homogène entre les motos et les scooters, ainsi les 3/4 des scooters ont un moteur de moins de 80 cc et les 3/4 des motos de plus de 80 cc.
#
Mais quel est le profil du conducteur de deux roues motorisés, c'est la question que c'est posée l'association GEMA Prévention, pour y répondre TNS Sofres a mené sont enquête auprès de 600 conducteurs de ce type de véhicules.
#
Il ressort que les conducteurs des deux roues motorisées ont en moyenne 38 ans, la moyenne d'age est de 30 ans pour les moins de 80 cc et de 41 ans pour les plus de 80 cc. Les hommes sont beaucoup plus nombreux que les femmes, ils représentent 73 % des usagers de ces véhicules, par ailleurs la moitié des femmes conduisant des deux roues motorisées utilisent des véhicules de moins de 80 cc.
#
Concernant la fréquence de l'usage, 50 % d'entre eux conduisent leur deux-roues au moins 3 fois par semaine, pour 63 % c'est un moyen de transport pour aller à leur travail, et dans 79 % des cas les conducteurs de deux-roues l'utilisent pour les loisirs, notamment sorties le soir, promenades le week-end ou vacances.
#
Au niveau du revenu, près du quart (23 %) des personnes ayant répondu au sondage ont un revenu (au niveau de leur foyer) compris entre 2 000 et 2 999 euros, 17 % ont un revenu compris entre 3 000 et 3 999 euros et 13 % entre 1 500 et 1 999 euros. Par contre, concernant les hauts revenus de plus de 7 000 euros, seulement 4 % utilisent des deux roues motorisées.
#
Selon l'enquête menée par GEMA, il existe 5 profils de conducteurs de deux roues motorisées :
#
- « les passionnés » représentent 22 % des conducteurs de deux-roues. Ils sont orientés « plaisir, passion » et « conduite à risque » (vitesse). En très forte proportion motards, conducteurs de grosses et très grosses cylindrées, ils considèrent la conduite d'un deux-roues comme un sport à part entière, un synonyme d'évasion et éprouve un très fort sentiment d'appartenance à une communauté.
#
- « les modérés » (20 %) sont guidés par le « plaisir, bien-être » et adoptent une « conduite prudente », cohérente avec leur utilisation dominante pour les loisirs et les vacances. Ce groupe en forte proportion motards, se caractérise par une grande conscience du danger et un strict respect du code de la route. D'ailleurs, la plupart d'entre eux n'ont jamais eu d'accident.
#
- « les transgressifs » (18 %) considèrent leur deux-roues comme un objet utilitaire (càd une alternative aux transports en commun) et adoptent une « conduite à risque ». L'une de leurs principales motivations étant de gagner du temps (fort usage pour motif professionnel), ils commettent de nombreuses infractions (circulation en sens interdits, sur les trottoirs, sur voies réservées, défaut d'arrêt au stop…). En majorité conducteurs de scooters (55 %) et / ou de cylindrée inférieure à 125cc (50 %).
#
- « les stressés » (16 %) considèrent leur deux-roues comme un objet utilitaire (réduction des temps de trajets et facilité pour se garer) et générateur de stress. Ils adoptent une « conduite prudente », en raison de leur conscience aiguë du danger. En grande majorité constitué de conducteurs de scooters (77 %) et de petites cylindrées (58 % de moins de 50cc), ce groupe compte une forte proportion de femmes (47 %) et de conducteurs les moins expérimentés (34 % ont une ancienneté de conduite de 2 ans ou moins versus 25 % en moyenne).
#
- « les sereins » (24 %) perçoivent leur deux-roues comme un objet pratique (alternative à la voiture), mais également source de plaisir. Ils éprouvent un sentiment de maîtrise de leur engin et adoptent une conduite responsable. Ce groupe comprend aussi bien des motards que des conducteurs de scooters. Il s'agit un peu plus souvent que la moyenne d'hommes mûrs (30 % de 50 ans et plus), avec une longue expérience de conduite d'un deux-roues.
#
Les dangers du 2 roues et la perception du danger
#
Selon les chiffres publiés par la sécurité routière concernant l'accidentologie de 2007, bien que les motocyclistes parcourent en moyenne assez peu de kilomètres par an et ne constituent que 1,1 % du trafic, ils représentent 10,1 % des conducteurs impliqués dans un accident corporel et 18 % des victimes tuées.
#
Les chiffres de la Sécurité Routière de 2007 font ressortir que par millions de véhicules, il y a 81 morts dans les véhicules de tourismes, 122 morts concernant les poids lourds, 258 pour les cyclomoteurs et 665 pour les motos.
#
Ainsi, par rapport au kilométrage parcouru le risque d'être tué lors d'un accident est 23 fois plus élevé pour un motocycliste que pour un utilisateur de voiture de tourisme. Malgré ces chiffres, l'enquête du GEMA indique que 51 % des utilisateurs de deux roues motorisés se sentent en sécurité. Notons que les « transgressifs » et les « sereins » se sentent plus en sécurité que les trois autres catégories.
#
Pour les usagers, la principale source de danger perçue provient à l'unanimité des manœuvres des autres usagers (changement de direction, demi-tours… citée par 55 % des répondants). Loin derrière viennent les intempéries – pluie, brouillard (citées par 35 %) ou l'inexpérience du conducteur (34 %).
#
D'ailleurs, 58 % considèrent qu'automobilistes et conducteurs de deux-roues se comprennent mal, sans en attribuer nécessairement la faute aux automobilistes (perçus les plus dangereux par ¼ des conducteurs 2 roues).
#
75 % des répondants pensent que les 2 roues sont globalement de bons conducteurs. Toutefois 35 % estiment que les conducteurs de scooters sont, toutes catégories confondues (2 roues, voitures, poids lourds), les plus dangereux.
#
Mais globalement, les utilisateurs de 2 roues motorisés ne sont pas respectueux des limitations de vitesses, l'une des principales causes de mortalités sur les routes. 53 % indiquent rouler entre 110 et 120 Km/h sur les nationales/départementales (83 % des « passionnés »), 36 % rouler entre 150 et 160 Km/h sur autoroutes (72 % des « passionnés »). Et seulement 19 % d'entre eux considèrent qu'il s'agit d'un comportement systématiquement dangereux.
#
Il existe d'autres comportement dangereux, tel que 24 % indiquent ne pas porter de vêtements adaptés (80 % des « stressés »).
#
Pourtant, ils connaissent le danger, dans la mesure où les conducteurs de deux-roues déjà ont connu en moyenne 1 accident (dont 0,6 accident seulement matériel, 0,1 seulement corporel et 0,3 à la fois matériel et corporel).
#
Les « stressés » avouent à 80 % conduire régulièrement avec des vêtements non adaptés. Ils ne sont d'ailleurs que 24 % à juger cette pratique systématiquement dangereuse.
#
Les 2 roues doivent être un moyen de transports et/ou un plaisir, ce ne doit pas être une source de peur, concernant l'équipement, un dépliant de la Sécurité Routière « conduire un plus de 50 cc en toute sécurité », il est indiqué « Le casque est obligatoire, en ville comme sur la route pour le pilote comme pour le passager (enfant compris)… De plus, même si cela n'est pas obligatoire, les conducteurs de deux-roues doivent porter une tenue adaptée. Quelle que soit la température extérieure, il est impératif de porter des vêtements solides et épais, de préférence homologués EN1621-1 (protection dorsale) et EN1621-2 (coques de protection des épaules, des coudes et des genoux), qui permettent d'éviter les brûlures et protègent en cas de chute. Portez des chaussures montantes et des gants en cuir. Les pieds et les mains sont des zones très exposées. La nuit, choisissez des vêtements clairs, si possible munis de bandes réfléchissantes, pour être visibles des autres usagers. »
#
Alors, quelques soit votre profil de conducteur de 2 roues motorisés, bonne route.



Cliquer ICI pour lire d’autres articles
de la rubrique Points de vue








Sommaires de RiskAssur-hebdo


Pour vous abonner
au magazine RiskAssur-hebdo
cliquez ICI

17/11/2022 à 11:33:30
Numéro 725 de RiskAssur-hebdo du Vendredi 18 novembre 2022
Edito - La lutte contre le réchauffement climatique est involontairement relancée par Vladimir Poutine (Erik Kauf) Commentaires - Six indicateurs attirent l'attention sur l'urgence climatique (Erik Kauf) Indices - L'indice des prix augmente ...

10/11/2022 à 10:58:29
Numéro 724 de RiskAssur-hebdo du Vendredi 11 novembre 2022
Edito - L'hydrogène doit se substituer demain aux combustibles fossiles (Erik Kauf) Commentaire - Les jeunes passent le permis de conduire de plus en plus tard Interview exclusive - 5 questions à Rachid Guendouzi gérant et fondateur du cabin...

Plus de titres


A la une
1839 lectures - publié le, 25/11/2022 à 11:42:24 - réservé aux abonnés

1775 lectures - publié le, 25/11/2022 à 11:38:48 - réservé aux abonnés

1855 lectures - publié le, 25/11/2022 à 11:29:39 - réservé aux abonnés

2257 lectures - publié le, 24/11/2022 à 11:43:34 - réservé aux abonnés

1945 lectures - publié le, 24/11/2022 à 11:37:20 - réservé aux abonnés



© 2000/2022 par FRANOL Services - riskassur™ est une marque déposée par FRANOL Services / ISSN 1632-3106
Numéro de dépôt 702978 CNIL fait le 1 février 2001
en application de l'article 16 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés.
RiskAssur et RiskAssur-hebdo sont des éditions de FRANOL Services - Immeuble Val de Loire - 4 passage de la Râpe - 45000 Orléans - tel :02 38 21 30 88
RCS Paris 339 587 768 - SARL de 7 622,45 € - Gérant : Olivier Kauf
- données légales