Actualit, information des Risques, des Assurances et de la Finance. nominations, produits nouveaux, rsultats, classements, accords, acquisitions, cessions, partenariats, implantations, points de vue, conjoncture, ... RiskAssur : votre magazine professionnel des risques et des assurances depuis 1994
Faits point accords acquisitions nominations
nouveautés organisation indices Resultats Agenda
Abonnement Privilège Abonnement magazine mag. anciens numéros Commentaires mentions légales
Brèves boutique PèreLaFouine Notre-Siècle Terre-Futur.com
Il y a, actuellement, 116 internautes qui consultent des articles, 204 649 pages lues aujourd'hui (depuis minuit)


Essayer RiskAssur PRIVILEGE pour seulement 15 euros,
vous donnant acces a l integralite des archives (plus de 35 000 articles) : cliquez ICI



Mise sur les rails du secteur optionnel

Mise sur les rails du secteur optionnel

Article lu 15067 fois, depuis sa publication le 26/11/2009 à 09:30:00 (longueur : 4265 caractères)


Assurance maladie, complémentaires santé et syndicats de médecins libéraux ont décidé, après cinq années de discussions, bien que les objectifs à atteindre divergent, de lancer le Secteur optionnel.
#
Officiellement, celui-ci devra favoriser l’accès aux soins de la population dans trois spécialités où les dépassements d’honoraires posent de réelles difficultés aux plus défavorisés : chirurgie, anesthésie et obstétrique.
#
Concrètement, les praticiens qui exercent leur art dans l’une de ces trois spécialités, en optant pour le secteur optionnel, s’engagent à appliquer à 30% de leurs actes le tarif de l’assurance-maladie, donc sans le moindre dépassement d’honoraires.
#
Pour les 70% d’actes restants, ils s’engagent à limiter les dépassements d’honoraires à 50% du tarif de l’assurance-maladie.
#
En contrepartie, les cotisations sociales des praticiens en régime optionnel seront réduites sur la part de leurs actes facturés sans dépassements d’honoraires, un allègement auquel ont droits les praticiens du secteur 1 sur la totalité de leur activité.
#
De leur côté, les complémentaires santés qui participent pour la première fois à des négociations tarifaires s’engagent, à aménager, pour les assurés qui en expriment le désir, les contrats limités actuellement à la couverture des tickets modérateur, en vu de la prise en charge des dépassements d’honoraires du régime optionnel.
#
Cet aménagement ne coûtera rien aux assureurs complémentaires dans la mesure où il implique une hausse correspondante des cotisations.
#
Le secteur optionnel doit trouver sa place dans la future convention entre les médecins libéraux et l’assurance-maladie en remplacement de la convention actuelle qui expire en janvier prochain.
#
Sous cette réserve, il pourrait démarrer à l’automne 2010, à condition que le nombre de praticiens issus du secteur 2 adhérant au secteur optionnel soit supérieur à celui des praticiens issus du secteur 1.
#
On le saura à l’issu d’un délai de six mois, donné aux praticiens concernés pour leur permettre de faire état de leur choix.
#
En cas de succès, les patients trouveront plus facilement des chirurgiens, des anesthésistes et des obstétriciens appliquant des dépassements limités en quantité et plafonnés en montant.
#
Certains pourront se faire soigner au tarif de l’assurance-maladie, mais on ignore comment s’effectuera le choix, qui y aura droit. Nous pouvons supposer que normalement, en premier lieu, se seront les bénéficiaires de la CMU complémentaire.
#
Selon l’assurance-maladie, environ la moitié des chirurgiens et des anesthésistes du secteur 2 pratiquent actuellement des dépassements d’honoraires inférieurs à 50% mais sur la totalité de leurs actes et hésiteront à passer au secteur optionnel, qui risque plutôt d’attirer ceux du secteur 1, ce qui ne répond pas à l’objectif du ministère de la Santé.
#
Pour ceux du secteur 2, la prise en charge partielle de leurs charges sociale ne suffira pas et c’est l’aisance financière de leur clientèle qui sera déterminante.
#
D’ailleurs, une importante association de patient ne s’y est pas trompée en dénonçant « le blanchissement des dépassements d’honoraires ».
#
Elle pronostique une expansion du secteur optionnel à d’autres spécialités, d’ailleurs envisagé par l’actuel accord, si au bout de trois ans, le succès du dispositif est constaté.
#
Deux préalables sont posés, concernant les cliniques privées qui devront faire l’objet de négociations entre l’Etat et leurs représentants.
#
Le premier consiste à obtenir des cliniques privées de pousser leurs praticiens à opter pour le secteur optionnel. Ce n’est pas évident pour des cliniques possédées par des chirurgiens, qui de surcroît dirigent leurs patients à opérer vers celles-ci.
#
Le second consiste à limiter le bénéfice des enveloppes finançant les missions de service public de l’Etat, aux cliniques où les médecins exercent majoritairement en secteur optionnel.
#
L’accord relatif au lancement du secteur optionnel, attendu depuis des années, a le mérite d’exister, mais il ne faut pas sous-estimer les obstacles qui se dressent sur le chemin de sa mise en application, en sachant qu’il ne faut pas, avant tout, pénaliser les assurés sociaux.
#
Erik Kauf

Rédacteur en Chef



Cliquer ICI pour lire d’autres articles
de la rubrique Edito









Sommaires de RiskAssur-hebdo


Pour vous abonner
au magazine RiskAssur-hebdo
cliquez ICI

18/07/2024 à 11:01:17
Numéro 802 de RiskAssur-hebdo du vendredi 19 juillet 2024
Edito - Acquisition et évolution de l'état civil (Erik Kauf) Commentaire - Ursula von der Leyen à la tête de la Commission européenne (Erik Kauf) Tribune - Optimiser les services bancaires personnalisés à l'ère de l'Open Banking (Christophe ...

11/07/2024 à 11:08:52
Numéro 801 de RiskAssur-hebdo du vendredi 12 juillet 2024
Edito - Les domaines réservés du Président de la République (Erik Kauf) Commentaire - La Russie bloque l'accès à des sites web occidentaux (Erik Kauf) Tribune - Les élections ne provoquent pas de tempête ?nancière, stabilisation en vue (Oliv...

Plus de titres


A la une
1282 lectures - publié le, 22/07/2024 à 07:36:42 - réservé aux abonnés

1293 lectures - publié le, 22/07/2024 à 07:32:17 - réservé aux abonnés

1118 lectures - publié le, 22/07/2024 à 07:26:37 - réservé aux abonnés

1335 lectures - publié le, 19/07/2024 à 07:22:13 - réservé aux abonnés

4165 lectures - publié le, 19/07/2024 à 07:10:20 - réservé aux abonnés



© 2000/2024 par FRANOL Services - riskassur™ est une marque déposée par FRANOL Services / ISSN 1632-3106
Numéro de dépôt 702978 CNIL fait le 1 février 2001
en application de l'article 16 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés.
RiskAssur et RiskAssur-hebdo sont des éditions de FRANOL Services - Immeuble Val de Loire - 4 passage de la Râpe - 45000 Orléans - tel :02 38 21 30 88
RCS Orléans 339 587 768 - SARL de 7 622,45 € - Gérant : Olivier Kauf
- données légales