Actualité, information des Risques, des Assurances et de la Finance. nominations, produits nouveaux, résultats, classements, accords, acquisitions, cessions, partenariats, implantations, points de vue, conjoncture, ... RiskAssur : votre magazine professionnel des risques et des assurances depuis 1994
Faits point accords acquisitions nominations
nouveautés organisation indices Resultats Agenda
Mag. ancien num. Privilège Abonnements Notre-Siècle mentions légales
PèreLaFouine
Il y a, actuellement, 133 internautes qui consultent des articles, 247 674 pages lues aujourd'hui (depuis minuit)

Ecrire un commentaire - d'autres articles sur SANTE

Les plans régionaux de santé intégreront la contraception

Les plans régionaux de santé intégreront la contraception

Article lu 12900 fois, depuis sa publication le 15/02/2010 à 10:00:00 (longueur : 3275 caractères)


C’est la conclusion à laquelle est arrivée la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, après avoir pris connaissance du rapport de l’Inspection générale d’actions sanitaires l’Igas sur la politique de prévention des grossesses non désirées et la prise en charge de l’IVG, qui vient de lui être remis le 2 février.
#
Le rapport de l’Igas estime satisfaisant le dispositif législatif et réglementaire bien que le nombre encore élevé d’IGV, 200 000 interruptions volontaires de grossesses par an en France, requiert des adaptations tant sur le plan de l’information que sur celui de sa prise en compte du dispositif stratégique de santé.
#
La situation de l’IVG en France reste paradoxale, car 8 ans après son inscription dans le code de santé publique et la diffusion massive de la contraception, le nombre d’IGV reste étonnamment élevé , alors qu’une partie des IVG serait évitable par un effort accru et mieux ciblé de prévention des grossesses non désirées.
#
Pour cette raison, la prévention doit devenir l’axe majeur d’amélioration du dispositif par l’amélioration de l'information sur les risques des grossesses et sur la contraception.
#
Parmi les mesures préconisées, les premières concernent l’éducation à la sexualité dans les établissements scolaires qui, bien qu'inscrite dans la loi est inégalement appliquée.
#
La loi prévoit trois séances annuelles pour tous les élèves, de la maternelle à la terminale, la ministre de la Santé, en concertation avec son collègue de l’Education nationale ont décidé de faire porter l’effort sur l’information en milieu scolaire.
#
Outre les différentes méthodes de contraception, les questions relatives à la contraception d’urgence seront abordées avec, en particulier, l’accès gratuit et confidentiel à la prescription et à la délivrance de produits contraceptifs.
#
Le rapport préconise l’accès gratuit à la contraception pour les jeunes de moins de 18 ans et pour les 18-25 ans dépourvus de couverture sociale autonome.
#
Hors de l’école, l’information doit viser le public en situation sociale difficile en renforçant les centres de planification et d’éducations familiales sur l’ensemble du territoire.
#
Concernant le grand public, il faut savoir que 80% des femmes en France sont sous contraception et le rapport estime préoccupant le niveau des échecs qui concerne 72% de ces femmes, qui se croient protégées.
#
Pour cette raison, le rapport préconise de diversifier et d’adapter la couverture contraceptive en fonction des besoins et des modes de vie, au profit de méthodes permettant une plus grande sécurité que la pilule.
#
Face à ce constat, Roselyne Bachelot a précisé que les agences régionales de santé, les ARS intégreraient la prévention et la prise en charge des grossesses non désirées dans les plans régionaux de santé.
#
Dans un autre ordre d’idées, la ministre a annoncé la publication rapide des décrets d’application de la loi Hôpital, patients, santé et territoire (HPST) dans le domaine d'accès à la contraception.
#
Ils auront pour objet l’extension de la liste des professionnels et des structures pouvant prescrire des contraceptifs, notamment les services scolaires des universités et les sages femmes ou les renouveler, en particulier les infirmières scolaires et les pharmaciens.



Cliquer ICI pour lire d’autres articles de la rubrique Faits de sociétés


-------------









A la une
1367 lectures - publié le, 25/05/2022 à 07:47:44 - réservé aux abonnés

1616 lectures - publié le, 25/05/2022 à 07:30:11 - réservé aux abonnés

1505 lectures - publié le, 25/05/2022 à 07:25:46 - réservé aux abonnés

2374 lectures - publié le, 24/05/2022 à 07:48:02 - réservé aux abonnés

1796 lectures - publié le, 24/05/2022 à 07:38:09 - réservé aux abonnés



Recevez, chaque semaine

le magazine RiskAssur-hebdo

Cliquez ICI pour vous abonner


© 2000/2022 par FRANOL Services - riskassur™ est une marque déposée par FRANOL Services / ISSN 1632-3106
Numéro de dépôt 702978 CNIL fait le 1 février 2001
en application de l'article 16 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés.
RiskAssur et RiskAssur-hebdo sont des éditions de FRANOL Services - Immeuble Val de Loire - 4 passage de la Râpe - 45000 Orléans - tel :01 55 33 12 55
RCS Paris 339 587 768 - SARL de 7 622,45 € - Gérant : Olivier Kauf
- données légales