Actualité, information des Risques, des Assurances et de la Finance. nominations, produits nouveaux, résultats, classements, accords, acquisitions, cessions, partenariats, implantations, points de vue, conjoncture, ... RiskAssur : votre magazine professionnel des risques et des assurances depuis 1994
Il y a, actuellement, 82 internautes qui consultent des articles, 65 388 pages lues aujourd'hui (depuis minuit)

Ecrire un commentaire

L’urban mining, ou la mine moderne

L'urban mining, ou la mine moderne

Article lu 6524 fois, depuis sa publication le 09/03/2019 à 09:29:15 (longueur : 2963 caractères)


Les DEEE, abréviation de Déchets d'Équipements Électriques et Électroniques, sont une source de pollution massive. En effet, une vingtaine de kilos par année et par personne est la quantité estimée que les français produisent. Ces déchets, ce sont des ordinateurs, smartphones, télés, mais aussi des appareils plus insolites qu'on ne soupçonne pas toujours comme faisant partie de cette catégorie mais qu'on utilise bien tous les jours comme les machines à laver le linge, les fours, les micro-ondes ou même les clés USB ! Maintenant, il y a pour ce type de « déchets » une excellente solution, encore pourtant peu appliquée : le recyclage. Car il se trouve que dans chacune de ces choses, il y a des matières précieuses et réutilisables. Pour commencer, il y a des métaux comme le cuivre, le platinum ou encore l'or qui peuvent être remis en production pour faire les mêmes appareils.

Cette technique de recyclage a un nom : l'urban mining, en français, la mine urbaine, qui constitue à prendre les matières premières de certains objets pour les remettre en circulation. Ce type de recyclage fait partie d'une économie dite circulaire, qui tente donc de réutiliser les matériaux au lieu de retourner les chercher au point A. Cela permet de faire des économies au niveau financier, mais a aussi l'avantage d'être favorable pour la planète, car nous ne puisons pas dans ses ressources minières. Les mines classiques ont longtemps servi et c'est pour cela que nous connaissons bien les inconvénients de cette technique : la santé et la sécurité des ouvriers qui travaillent dans ces mines sont mises en péril, l'environnement en souffre à cause du forage constant et en plus ces ressources s'épuisent plus vite qu'elles ne se renouvellent, allant donc vers la pénurie. Sans parler de tous les conflits autour de ces zones minières, qui rendent difficile les conditions de vie des populations qui vivent sur les lieux.

Environnementalement, l'urban mining va permettre de réduire notre empreinte carbone, en cessant le forage pour des métaux précieux, tout en réutilisant ceux déjà en circulation, qui ne finiront donc pas à la déchetterie, gisant quelque part dans ce monde. Après tout, les smartphones peuvent contenir plus de 50 métaux différents alors nous sommes loin d'être à court ! Avec l'instauration de ce recyclage, les pays qui ont jusqu'ici été défavorisés et où des tonnes de déchets de cette sorte ont été déposés pourront retourner la situation en les recyclant et en revendant ces métaux précieux.

Pour ce faire, des infrastructures appropriées doivent être construites et il est crucial d'élaborer la manière la plus efficace d'extraire ces matériaux afin d'en faire une industrie profitable. Malgré les points qu'ils restent à travailler, un réel intérêt se développe dans le monde entier. Excellente nouvelle pour la planète et ses habitants !






A la une
832 lectures - publié le, 21/05/2019 à 13:31:02 - réservé aux abonnés

710 lectures - publié le, 21/05/2019 à 13:21:55 - réservé aux abonnés

1489 lectures - publié le, 20/05/2019 à 11:37:38 - réservé aux abonnés

1558 lectures - publié le, 20/05/2019 à 09:58:16 - réservé aux abonnés

2459 lectures - publié le, 17/05/2019 à 11:36:38 - réservé aux abonnés



Recevez, chaque semaine

le magazine RiskAssur-hebdo

Cliquez ICI pour vous abonner

© 2000/2018 par FRANOL Services - riskassur™ est une marque déposée par FRANOL Services / ISSN 1632-3106
Numéro de dépôt 702978 CNIL fait le 1 février 2001
en application de l'article 16 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés.
RiskAssur et RiskAssur-hebdo sont des éditions de FRANOL Services - Immeuble Val de Loire - 4 passage de la Râpe - 45000 Orléans - tel :01 55 33 12 55
RCS Paris 339 587 768 - SARL de 7 622,45 € - Gérant : Olivier Kauf
- données légales