Actualit, information des Risques, des Assurances et de la Finance. nominations, produits nouveaux, rsultats, classements, accords, acquisitions, cessions, partenariats, implantations, points de vue, conjoncture, ... RiskAssur : votre magazine professionnel des risques et des assurances depuis 1994
Faits point accords acquisitions nominations
nouveautés organisation indices Resultats Agenda
Mag. ancien num. Privilège Abonnements Notre-Siècle mentions légales
PèreLaFouine
Il y a, actuellement, 79 internautes qui consultent des articles, 111 863 pages lues aujourd'hui (depuis minuit)

Ecrire un commentaire

La possible mauvaise affaire fiscale de Messi

La possible mauvaise affaire fiscale de Messi

Article lu 4982 fois, depuis sa publication le 08/09/2021 à 11:30:06 (longueur : 5168 caractères)


Par Patrick Janel, responsable de l’ingénierie patrimoniale chez Equance

En rejoignant le club du PSG, la star du ballon rond, Lionel Messi, pourrait bénéficier du régime de l'impatriation. Ce dispositif fiscal, si l'attaquant du club parisien est éligible, réduira la base imposable de son salaire à l'impôt sur le revenu.

La nouvelle a fait couler de l'encre cet été, et des larmes. L'arrivée au PSG de la star argentine ravit les supporters et relance les espoirs du club parisien de décrocher, enfin, son premier titre à la Champions League.

Pour compléter le dispositif offensif aux cotés de Neymar (et Mbappé ?), les propriétaires qataris du PSG ont sorti leur chéquier. Selon le Parisien, l'ex-joueur du Barça aurait négocié un salaire net annuel de 41 millions d'euros. A ce niveau de rémunération, Lionel Messi se situe dans la tranche marginale de l'impôt sur le revenu à hauteur de 45 %.

Un régime fiscal généreux pour les appelés de l'étranger

Malgré l'enfer fiscal souvent décrié, la France recèle, pourtant, de dispositifs fiscaux pour attirer les talents de l'étranger. Le régime de l'impatriation, relevant de l'article 155 B du Code général des impôts, permet de défiscaliser dans la limite de 30% de son salaire ou de 50% global si une activité est également exercée à l'étranger La prime d'impatriation s'applique sur la différence de rémunération entre celle du bénéficiaire et la moyenne des salaires d'une fonction similaire au sein de l'entreprise. Pour profiter de la prime, le bénéficiaire se doit de négocier un salaire supérieur à celui de ces futurs collègues.

Le dispositif reste soumis à plusieurs conditions, dont (vous en avez lu 32%, il reste à lire 68%, de cet article.)



Cet article est réservée aux abonnés à RiskAssur-hebdo Privilège
- Vous êtes déjà abonné, pour vous identifier, cliquez ici

Abonnement en ligne
Abonnement 1 an pour 480 euros ttc, en cliquant ici
Abonnement 1 mois pour 54 euros ttc, en cliquant ici

Retrouvez l’actualité de la semaine, en vous abonnant au magazine RiskAssur-hebdo, envoyé en format PDF en fin de semaine : Abonnement et/ou en savoir plus, en cliquant ici

Cliquer ICI pour lire d’autres articles de la rubrique Points de vue


-------------











A la une
1261 lectures - publié le, 24/09/2021 à 11:04:18 - réservé aux abonnés

1908 lectures - publié le, 24/09/2021 à 07:25:39 - réservé aux abonnés

1717 lectures - publié le, 24/09/2021 à 07:07:05 - réservé aux abonnés

1759 lectures - publié le, 24/09/2021 à 07:00:46 - réservé aux abonnés

1727 lectures - publié le, 23/09/2021 à 14:13:05 - réservé aux abonnés



Recevez, chaque semaine

le magazine RiskAssur-hebdo

Cliquez ICI pour vous abonner


© 2000/2021 par FRANOL Services - riskassur™ est une marque déposée par FRANOL Services / ISSN 1632-3106
Numéro de dépôt 702978 CNIL fait le 1 février 2001
en application de l'article 16 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés.
RiskAssur et RiskAssur-hebdo sont des éditions de FRANOL Services - Immeuble Val de Loire - 4 passage de la Râpe - 45000 Orléans - tel :01 55 33 12 55
RCS Paris 339 587 768 - SARL de 7 622,45 € - Gérant : Olivier Kauf
- données légales