Actualité, information des Risques, des Assurances et de la Finance. nominations, produits nouveaux, résultats, classements, accords, acquisitions, cessions, partenariats, implantations, points de vue, conjoncture, ... RiskAssur : votre magazine professionnel des risques et des assurances depuis 1994
Il y a, actuellement, 80 internautes qui consultent des articles, 35 395 pages lues aujourd'hui (depuis minuit)

Ecrire un commentaire

Démembrement de propriété : privilégiez l’immobilier physique à la SCPI

Démembrement de propriété : privilégiez l'immobilier physique à la SCPI

Article lu 6100 fois, depuis sa publication le 08/03/2019 à 10:46:30 (longueur : 6913 caractères)


Par Corinne Coccetta, responsable immobilier, et Patrick Janel, responsable gestion privée, chez Equance

Dispositif encore méconnu par le grand public, le démembrement de propriété offre pourtant de nombreux avantages pour un investisseur immobilier. Ce montage lui permet en effet de diversifier son patrimoine tout en allégeant la pression fiscale. Résultat : l'appétit des investisseurs pour ce type de mécanisme ne cesse de grandir, principalement à Paris et sa proche banlieue où les demandes sont actuellement plus importantes que les offres. Plusieurs conditions doivent toutefois être respectées pour mener à bien une telle démarche. Certaines conditions, comme les avantages qui sont attachés à ce type d'opération, varient cependant fortement selon qu'il s'agit d'un bien immobilier physique ou d'une SCPI (société civile de placement immobilier). Petit tour d'horizon.

Des durées variées entre SCPI et bien physique

Derrière le terme un peu barbare de démembrement se cache un investissement immobilier alternatif relativement simple. Cette opération consiste en effet à acquérir un actif immobilier, avec une décote allant de 40% à 50%, tout en acceptant d'en laisser l'usufruit à un autre investisseur, souvent un bailleur social ou un institutionnel, pendant une durée prédéterminée. Durant cette période de démembrement, l'usufruitier perçoit l'intégralité des loyers liés à ce bien immobilier tandis que le nu-propriétaire joue alors le rôle d'un propriétaire passif. En revanche, (vous en avez lu 22%, il reste à lire 78%, de cet article.)

...

Cet article est réservée aux abonnés à RiskAssur-hebdo Privilège
- Vous êtes déjà abonné, pour vous identifier, cliquez ici

Abonnement en ligne
Abonnement 1 an pour 480 euros ttc, en cliquant ici
Abonnement 1 mois pour 54 euros ttc, en cliquant ici

Retrouvez l’actualité de la semaine, en vous abonnant au magazine RiskAssur-hebdo, envoyé en format PDF en fin de semaine : Abonnement et/ou en savoir plus, en cliquant ici









A la une
492 lectures - publié le, 15/10/2019 à 11:32:02 - réservé aux abonnés

408 lectures - publié le, 15/10/2019 à 10:28:02 - gratuit

2072 lectures - publié le, 15/10/2019 à 09:41:56 - réservé aux abonnés

2899 lectures - publié le, 14/10/2019 à 11:31:45 - réservé aux abonnés

1669 lectures - publié le, 14/10/2019 à 09:47:30 - réservé aux abonnés



Recevez, chaque semaine

le magazine RiskAssur-hebdo

Cliquez ICI pour vous abonner

© 2000/2018 par FRANOL Services - riskassur™ est une marque déposée par FRANOL Services / ISSN 1632-3106
Numéro de dépôt 702978 CNIL fait le 1 février 2001
en application de l'article 16 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés.
RiskAssur et RiskAssur-hebdo sont des éditions de FRANOL Services - Immeuble Val de Loire - 4 passage de la Râpe - 45000 Orléans - tel :01 55 33 12 55
RCS Paris 339 587 768 - SARL de 7 622,45 € - Gérant : Olivier Kauf
- données légales