Actualit, information des Risques, des Assurances et de la Finance. nominations, produits nouveaux, rsultats, classements, accords, acquisitions, cessions, partenariats, implantations, points de vue, conjoncture, ... RiskAssur : votre magazine professionnel des risques et des assurances depuis 1994
Faits point accords acquisitions nominations
nouveautés organisation indices Resultats Agenda
Mag. ancien num. Privilège Abonnements Notre-Siècle mentions légales
Il y a, actuellement, 89 internautes qui consultent des articles, 96 158 pages lues aujourd'hui (depuis minuit)
Your content hidden for AdBlockers

Ecrire un commentaire

Loi ASAP : les articles sur l

Loi ASAP : les articles sur l’assurance emprunteur déclarés cavaliers législatifs

Article lu 19981 fois, depuis sa publication le 04/12/2020 à 07:59:41 (longueur : 10181 caractères)


Les articles de la loi d'Accélération et de Simplification de l'Action Publique (dite loi ASAP) concernant l'assurance emprunteur viennent d'être déclarés « cavaliers législatifs » par le Conseil Constitutionnel. Cette décision fait suite à la saisine déposée le 3 novembre par un groupe de plus de 60 députés, qui estimaient que cette loi contrevenait à plusieurs principes constitutionnels. Dans leur courrier au Conseil Constitutionnel, ils pointaient notamment le « contenu hétéroclite » de la loi ainsi que de « nombreux cavaliers législatifs »

Une analyse de SECURIMUT - filière métier du groupe Macif - spécialiste de l'assurance emprunteur alternative en ligne et du changement d'assurance emprunteur. Société lyonnaise est née en 2006, avant les lois Lagarde, Hamon et Bourquin, avec la volonté de faire bouger le marché de l'assurance emprunteur trusté par les banques, et de faciliter le changement pour tous les propriétaires.

Le parcours de la loi ASAP

Une loi devenue "fourre-tout"
Tandis que le projet de loi initial comptait « seulement » 50 articles lors de son dépôt au Sénat en février dernier, la version définitive de loi ASAP en comportait 149. Au fil du temps, de nombreux amendements ont été ajoutés au projet de loi initial, comme celui sur l'assurance emprunteur, mais leur contenu relativement hétéroclite a fini par créer une loi « fourre-tout », quelque peu éloignée de son objectif premier.

Ainsi, bien que la saisine du Conseil Constitutionnel ne soit pas directement dirigée contre les amendements concernant l'assurance emprunteur, celle-ci a entraîné la censure des articles la concernant.

Retour à la case départ !

Une opportunité pour l'assurance emprunteur
Même si la loi ASAP apportait quelques améliorations sur l’assurance emprunteur – définition de la date d'échéance, renforcement du devoir d'information initial et annuel, justification des refus et de l'intégralité des motifs, sanctions –, elle n'aurait sans doute pas suffi à assurer l'effectivité du droit au changement d'assurance emprunteur.

Ainsi, la censure des articles de la loi ASAP concernant l'assurance emprunteur représente en fait une opportunité de remettre en perspective l'intérêt de la résiliation infra annuelle de l'assurance emprunteur.

L'intérêt de la résiliation infra-annuelle de l'assurance emprunteur
L'assurance emprunteur concerne six millions de foyers en France, et c'est l'une des assurances les plus onéreuses. En changeant son assurance bancaire pour un contrat alternatif, un emprunteur économise facilement plusieurs milliers d'euros, tout en bénéficiant de garanties égales, voire meilleures.

Or, malgré 10 ans de législation en faveur du libre choix, changer son assurance de prêt immobilier reste toujours compliqué, voire impossible pour un emprunteur seul face à sa banque. Pour conserver l'assurance emprunteur, les banques usent de méthodes plus ou moins légitimes : contre-offres discrétionnaires, contrats « défensifs bancaires », manœuvres dilatoires qui permettent souvent aux banques de gagner un à deux ans d'assurance…

Pour garantir le libre choix des consommateurs et leur redonner du pouvoir d'achat, il convient ainsi d'empêcher toute (vous en avez lu 32%, il reste à lire 68%, de cet article.)



Cet article est réservée aux abonnés à RiskAssur-hebdo Privilège
- Vous êtes déjà abonné, pour vous identifier, cliquez ici

Abonnement en ligne
Abonnement 1 an pour 480 euros ttc, en cliquant ici
Abonnement 1 mois pour 54 euros ttc, en cliquant ici

Retrouvez l’actualité de la semaine, en vous abonnant au magazine RiskAssur-hebdo, envoyé en format PDF en fin de semaine : Abonnement et/ou en savoir plus, en cliquant ici

Cliquer ICI pour lire d’autres articles de la rubrique Points de vue


-------------







Comparateurs d'assurance
- Auto
- Habitation
- Obsèques
- Santé
- Santé animaux
- Motos






A la une
810 lectures - publié le, 28/01/2021 à 11:04:03 - réservé aux abonnés

805 lectures - publié le, 28/01/2021 à 09:18:18 - réservé aux abonnés

1574 lectures - publié le, 27/01/2021 à 14:12:13 - réservé aux abonnés

1446 lectures - publié le, 27/01/2021 à 11:13:55 - réservé aux abonnés

1166 lectures - publié le, 27/01/2021 à 09:01:01 - réservé aux abonnés



Recevez, chaque semaine

le magazine RiskAssur-hebdo

Cliquez ICI pour vous abonner


© 2000/2021 par FRANOL Services - riskassur™ est une marque déposée par FRANOL Services / ISSN 1632-3106
Numéro de dépôt 702978 CNIL fait le 1 février 2001
en application de l'article 16 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés.
RiskAssur et RiskAssur-hebdo sont des éditions de FRANOL Services - Immeuble Val de Loire - 4 passage de la Râpe - 45000 Orléans - tel :01 55 33 12 55
RCS Paris 339 587 768 - SARL de 7 622,45 € - Gérant : Olivier Kauf
- données légales