Actualit, information des Risques, des Assurances et de la Finance. nominations, produits nouveaux, rsultats, classements, accords, acquisitions, cessions, partenariats, implantations, points de vue, conjoncture, ... RiskAssur : votre magazine professionnel des risques et des assurances depuis 1994
Il y a, actuellement, 66 internautes qui consultent des articles, 34 369 pages lues aujourd'hui (depuis minuit)

Ecrire un commentaire

Dcryptage de la nouvelle approche standard pour le calcul des exigences de fonds propres au titre du risque oprationnel

Décryptage de la nouvelle approche standard pour le calcul des exigences de fonds propres au titre du risque opérationnel

Article lu 5671 fois, depuis sa publication le 03/06/2020 à 14:50:21 (longueur : 6560 caractères)


Jacques Pama, directeur practice risk - Groupe Square

Une quinzaine d'années après avoir introduit des exigences de fonds propres au titre du risque opérationnel, le Comité de Bâle a proposé il y a quelques mois de revoir les méthodes de calcul existantes et d'adopter une approche standardisée (Standardized Measurement Approach - SMA). Cet article vise à apporter un éclairage sur cette évolution réglementaire et sur les impacts pressentis pour les établissements bancaires.

Les années 1990 ont vu la forte émergence du risque opérationnel pour le secteur bancaire sous l'impulsion de plusieurs facteurs :
- Le recours à l'externalisation (outsourcing) de certaines activités à moindre valeur ajoutée.
- La complexification croissante des produits et des marchés financiers.
- La survenance de chocs retentissants au sein de l'industrie bancaire : faillite de la Barings (1995), incendie du siège du Crédit Lyonnais (1996), …

Fort de ce constat, le Comité de Bâle a défini de manière claire le risque opérationnel, mais il a surtout décidé d'exiger des établissements bancaires une allocation de fonds propres en couverture de leurs risques opérationnels (Réglementation dite « Bâle 2 »).
Afin de déterminer ces exigences de fonds propres, le Comité de Bâle avait prévu trois méthodes :
- Basique (Basic indicator Approach - BIA) : il s'agit d'un calcul forfaitaire dans lequel on applique un taux (alpha) de 15% sur le Produit Net Bancaire (PNB) moyen des 3 dernières années de l'établissement bancaire.
- Standard (The Standard Approach - TSA) : le calcul est également forfaitaire mais avec un taux (beta) différencié pour (vous en avez lu 25%, il reste à lire 75%, de cet article.)

...

Cet article est réservée aux abonnés à RiskAssur-hebdo Privilège
- Vous êtes déjà abonné, pour vous identifier, cliquez ici

Abonnement en ligne
Abonnement 1 an pour 480 euros ttc, en cliquant ici
Abonnement 1 mois pour 54 euros ttc, en cliquant ici

Retrouvez l’actualité de la semaine, en vous abonnant au magazine RiskAssur-hebdo, envoyé en format PDF en fin de semaine : Abonnement et/ou en savoir plus, en cliquant ici
https://notre-siecle.com





Booking.com






A la une
1510 lectures - publié le, 06/07/2020 à 10:03:36 - gratuit

1833 lectures - publié le, 06/07/2020 à 09:56:53 - réservé aux abonnés

1648 lectures - publié le, 04/07/2020 à 14:35:34 - réservé aux abonnés

1961 lectures - publié le, 03/07/2020 à 15:14:58 - réservé aux abonnés

2204 lectures - publié le, 03/07/2020 à 07:35:54 - réservé aux abonnés



Recevez, chaque semaine

le magazine RiskAssur-hebdo

Cliquez ICI pour vous abonner


© 2000/2020 par FRANOL Services - riskassur™ est une marque déposée par FRANOL Services / ISSN 1632-3106
Numéro de dépôt 702978 CNIL fait le 1 février 2001
en application de l'article 16 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés.
RiskAssur et RiskAssur-hebdo sont des éditions de FRANOL Services - Immeuble Val de Loire - 4 passage de la Râpe - 45000 Orléans - tel :01 55 33 12 55
RCS Paris 339 587 768 - SARL de 7 622,45 € - Gérant : Olivier Kauf
- données légales