Actualit, information des Risques, des Assurances et de la Finance. nominations, produits nouveaux, rsultats, classements, accords, acquisitions, cessions, partenariats, implantations, points de vue, conjoncture, ... RiskAssur : votre magazine professionnel des risques et des assurances depuis 1994
Faits point accords acquisitions nominations
nouveautés organisation indices Resultats Agenda
Abonnement Privilège Abonnement magazine mag. anciens numéros Commentaires mentions légales
PèreLaFouine Notre-Siècle Terre-Futur.com
Il y a, actuellement, 93 internautes qui consultent des articles, 53 347 pages lues aujourd'hui (depuis minuit)


Essayer RiskAssur PRIVILEGE pour seulement 15 euros,
vous donnant acces a l integralite des archives (plus de 35 000 articles) : cliquez ICI




Vingt cinq ans après Tchernobyl

Article lu 10165 fois, depuis sa publication le 29/04/2011 à 09:10:17 (longueur : 2957 caractères)


Il est probable que sans la toute récente catastrophe nucléaire au Japon, le 29ème anniversaire de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl serait, si non passé inaperçu, mais n’aurait pas donné lieu aux manifestations pour l’abandon du nucléaire telles que nous les connaissons.
#
Le 26 avril 1986, l’un des réacteurs de la centrale de Tchernobyl en Ukraine avait explosé au cours d’un test après, dit on, une erreur de manipulation, à une époque où aucun pays n’était préparé à faire face aux conséquences d’une telle catastrophe, surtout pas l’Ukraine qui s’est trouvée responsable sur son territoire, d’un site nucléaire hérité de l’empire soviétique.
#
Le 29ème anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl a donné lieu à d’importantes manifestations en Allemagne et en France pour réclamer l’abandon du nucléaire, alors que l’opposition au nucléaire ne s’y est manifesté , jusqu’à présent qu’ à l’occasion des transports, de la France vers l’Allemagne, de résidus décontaminés, dont la France s’est fait une spécialité.
#
Les situations respectives de l’Allemagne et de la France, face au nucléaire, ne sont pas comparables, alors qu’en Allemagne les réacteurs nucléaires ne produisent qu’un tiers de l’électricité du pays, en France, ils en produisent les trois quarts.
#
Par ailleurs, l’Allemagne dispose d’importantes ressources de charbon, dont du charbon brun, qui se positionne entre l’anthracite et la tourbe, qui brûle parfaitement dans les centrales thermiques, à condition de ne pas être trop regardant pour ce qui est de la pollution.
#
Dans ces conditions et pour faire face à la grogne naissante, la chancelière Angela Merkel a décidé un moratoire de trois mois sur la décision de l’allongement de la durée de vie des réacteurs nucléaires, alors qu’il avait été décidé de fermer tous les réacteurs d’ici 2020.
#
La situation de la France, qui vient d’entrer dans une période électorale longue et tendue est différente, alors que tous les acteurs cherchent à donner des gages aux partisans de l’abandon du nucléaire, tout en reconnaissant, sans savoir par quoi le remplacer, que cet abandon s’étalera sur de longes années et sans évoquer les conditions du démantèlement des centrales une fois fermées et surtout sans évoquer son financement.
#
Par ailleurs, la France dispose d’une importante industrie nucléaire qui développe actuellement une nouvelle génération de réacteurs, les EPR, dont les premiers exemplaires sont en construction en Finlande et en Chine et celui de Flamanville en France.
#
Même si le développement des EPR pose encore des problèmes qui retardent leur mise en service, ils sont destinés à faire face aux futurs besoins d’électricité des pays qui choisissent de s’en doter.
#
En cas d'abandon programmé de la filière nucléaire française, quel serait l’avenir de l’industrie nucléaire d’un pays qui ne disposerait plus de façade pour présenter sa production ?
#
Aux politiques de répondre à cette à question.



Cliquer ICI pour lire d’autres articles
de la rubrique Faits de sociétés








Sommaires de RiskAssur-hebdo


Pour vous abonner
au magazine RiskAssur-hebdo
cliquez ICI

11/04/2024 à 11:24:09
Numéro 789 de RiskAssur-hebdo du Vendredi 12 avril 2024
Edito - Le dérapage du déficit public à 5,5 % oblige le gouvernement à serrer les cordons de la bourse (Erik Kauf) Etude - L'assurance au service du développement économique et social de l'Afrique (Pr Jean-Paul Louisot) Commentaire - France ...

04/04/2024 à 11:37:05
Numéro 788 de RiskAssur-hebdo du vendredi 5 avril 2024
Edito - Entre éthique et choix ultime : le dilemme de l'aide médicale à mourir face au serment d'Hippocrate (Erik Kauf) Etude - Pour l'amour du risque (Pr Jean_paul Louisot) Commentaire - L'obésité touche plus d'un milliard de personnes dan...

Plus de titres


A la une
1091 lectures - publié le, 17/04/2024 à 10:52:19 - gratuit

1128 lectures - publié le, 17/04/2024 à 07:48:05 - réservé aux abonnés

2533 lectures - publié le, 17/04/2024 à 07:40:02 - réservé aux abonnés

1091 lectures - publié le, 17/04/2024 à 07:29:19 - réservé aux abonnés

3111 lectures - publié le, 16/04/2024 à 07:50:56 - réservé aux abonnés



© 2000/2024 par FRANOL Services - riskassur™ est une marque déposée par FRANOL Services / ISSN 1632-3106
Numéro de dépôt 702978 CNIL fait le 1 février 2001
en application de l'article 16 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés.
RiskAssur et RiskAssur-hebdo sont des éditions de FRANOL Services - Immeuble Val de Loire - 4 passage de la Râpe - 45000 Orléans - tel :02 38 21 30 88
RCS Orléans 339 587 768 - SARL de 7 622,45 € - Gérant : Olivier Kauf
- données légales