Actualité, information des Risques, des Assurances et de la Finance. nominations, produits nouveaux, résultats, classements, accords, acquisitions, cessions, partenariats, implantations, points de vue, conjoncture, ... RiskAssur : votre magazine professionnel des risques et des assurances depuis 1994
Faits point accords acquisitions nominations
nouveautés organisation indices Resultats Agenda
Abonnement Privilège Abonnement magazine mag. anciens numéros Commentaires mentions légales
Brèves boutique PèreLaFouine Notre-Siècle Terre-Futur.com
Il y a, actuellement, 179 internautes qui consultent des articles, 203 707 pages lues aujourd'hui (depuis minuit)


Essayer RiskAssur PRIVILEGE pour seulement 15 euros,
vous donnant acces a l integralite des archives (plus de 35 000 articles) : cliquez ICI



La nouvelle donne de l’assurance Inflation, cotisation et sinistres (Pr Jean-Paul Louisot)

La nouvelle donne de l'assurance Inflation, cotisation et sinistres (Pr Jean-Paul Louisot)

Article lu 25720 fois, depuis sa publication le 28/09/2023 à 16:57:55 (longueur : 5327 caractères)


« Par un processus continu d'inflation, le gouvernement peut confisquer, secrètement et sans surveillance, une partie importante de la richesse de leurs citoyens. » (John Maynard Keynes)

L'économie mondiale subit des changements de paradigme qui auront de profondes répercussions à long terme. La croissance économique mondiale devrait ralentir fortement et les taux d'inflation ont atteint des niveaux record de plusieurs décennies.

Ces derniers résultent d'une convergence de facteurs, notamment les niveaux élevés de relance budgétaire injectés dans l'économie au plus fort de la crise de la COVID-19, les perturbations des réseaux d'approvisionnement mondiales et la flambée des prix de l'énergie et des produits de base en raison de la guerre en Ukraine. On peut craindre que plusieurs grandes économies fassent encore face à des récessions inflationnistes au cours des prochains mois, malgré le ralentissement de la hausse des prix.

Les bons gestionnaires de risques réfléchissent et se préparent toujours à la prochaine crise, même lorsqu'ils font face aux problèmes actuels. La pandémie et l'état du monde, par exemple, préoccupe toujours les gestionnaires de risques, mais d'autres défis se développent rapidement en parallèle.

Une enquête récente a révélé que 77 % des responsables du risque croient que de nouveaux risques complexes émergent à un rythme plus rapide que jamais. L'un de ces risques est l'inflation, qui arrive en tête d'une longue liste de problèmes auxquels les entreprises sont confrontées depuis 2021. En un an seulement, le taux annuel d'inflation des prix à la consommation aux États-Unis était passé de 1,4 % à 7 % et reste une préoccupation importante pour la plupart des entreprises même si le taux a été ramené à 3% depuis le mois de mai 2023.

L'inflation pris beaucoup d'entreprises par surprise. Au début de 2021, le Conference Board a interrogé plus de 800 PDG mondiaux sur leurs principales préoccupations commerciales, et l'inflation s'est classée 22ème sur la liste des PDG. Lorsque l'enquête a été reprise en 2022, l'inflation avait monté en flèche jusqu'à la deuxième place. Et de nombreux PDG pensaient que la hausse des prix était là pour rester, 55% s'attendant alors à ce que l'inflation élevée dure jusqu'en 2023 ou au-delà.

L'inflation est cependant le résultat de nombreux autres facteurs dans la situation économique actuelle. La récente hausse des prix reflète un ensemble de défis interconnectés, dont beaucoup découlent des réalités de la gestion tout au long de la pandémie et des conséquences de la guerre en Ukraine qui perdure et entraine un enchainement de retombées au niveau du monde.

La politique monétaire — maintien des taux d'intérêt bas et assouplissement quantitatif (QE) par la Réserve fédérale — conjuguée aux mesures de relance budgétaire ont injecté collectivement plus de 9 billions de dollars dans l'économie américaine.
Les perturbations des réseaux d'approvisionnement retardent les livraisons et augmentent les prix des biens nécessaires, et coûtent aux entreprises environ 184 milliards $ par an.

Les pénuries de puces affectent la fabrication d'automobiles, d'appareils électroménagers et apparemment tout le reste. On estime que la pénurie de puces a coûté à elle seule jusqu'à 210 milliards de dollars à l'industrie automobile en 2021.
Les pénuries de main-d'œuvre persistent dans tous les secteurs et les niveaux de démission restent élevés, avec un record de 47,4 millions de travailleurs américains qui ont volontairement quitté leur emploi en 2021, et un chiffre d'affaires plus élevé attendu.

Chacun de ces risques engendre son propre sous-ensemble de risques. Les grandes banques ont signalé l'impact de la hausse des coûts de rémunération sur les bénéfices du quatrième trimestre 2021, et certaines ont admis qu'elles ne pouvaient tout simplement pas trouver suffisamment de salariés de qualité. Les pénuries de main-d'œuvre et les perturbations dans des réseaux d'approvisionnement ont contribué à la détérioration du service à la clientèle, avec des étagères nues dans les supermarchés et peu de travailleurs disponibles pour attendre les clients.

Il n'est pas étonnant que, au cours de 2022 et 2023, de nombreux PDG et chefs d'entreprise demeurent inquiets. Ils voient un ensemble complexe de problèmes, empilés les uns sur les autres et difficiles à aborder séparément. Les gestionnaires de risque peuvent aider leur organisme en se préparant à une volatilité encore plus grande, à des changements rapides et à l'imprévisibilité.

Il ne suffit pas de comprendre que les pressions inflationnistes se poursuivront; il faut comprendre les répercussions potentielles de ces pressions et comment l'entreprise peut réagir à son tour. On peut mettre en exergue quatre domaines précis sur lesquels les gestionnaires de risque peuvent se concentrer actuellement :
Se rapprocher le plus possible du quotidien de l'entreprise : Les équipes de gestion des risques et les équipes opérationnelles doivent être étroitement liées et travailler ensemble pour traiter des questions critique …

Pour lire la suite de l'étude du pr Jean-Paul Louisot dans le numéro 764 du magazine RiskAssur-hebdo … cliquez ICI




Cliquer ICI pour lire d’autres articles
de la rubrique Points de vue






Sommaires de RiskAssur-hebdo


Pour vous abonner
au magazine RiskAssur-hebdo
cliquez ICI

18/07/2024 à 11:01:17
Numéro 802 de RiskAssur-hebdo du vendredi 19 juillet 2024
Edito - Acquisition et évolution de l'état civil (Erik Kauf) Commentaire - Ursula von der Leyen à la tête de la Commission européenne (Erik Kauf) Tribune - Optimiser les services bancaires personnalisés à l'ère de l'Open Banking (Christophe ...

11/07/2024 à 11:08:52
Numéro 801 de RiskAssur-hebdo du vendredi 12 juillet 2024
Edito - Les domaines réservés du Président de la République (Erik Kauf) Commentaire - La Russie bloque l'accès à des sites web occidentaux (Erik Kauf) Tribune - Les élections ne provoquent pas de tempête ?nancière, stabilisation en vue (Oliv...

Plus de titres


A la une
964 lectures - publié le, 18/07/2024 à 13:58:44 - réservé aux abonnés

1007 lectures - publié le, 18/07/2024 à 13:54:15 - réservé aux abonnés

1643 lectures - publié le, 18/07/2024 à 07:44:00 - réservé aux abonnés

1478 lectures - publié le, 18/07/2024 à 07:40:57 - réservé aux abonnés

1372 lectures - publié le, 18/07/2024 à 07:36:03 - réservé aux abonnés



© 2000/2024 par FRANOL Services - riskassur™ est une marque déposée par FRANOL Services / ISSN 1632-3106
Numéro de dépôt 702978 CNIL fait le 1 février 2001
en application de l'article 16 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés.
RiskAssur et RiskAssur-hebdo sont des éditions de FRANOL Services - Immeuble Val de Loire - 4 passage de la Râpe - 45000 Orléans - tel :02 38 21 30 88
RCS Orléans 339 587 768 - SARL de 7 622,45 € - Gérant : Olivier Kauf
- données légales