Actualit, information des Risques, des Assurances et de la Finance. nominations, produits nouveaux, rsultats, classements, accords, acquisitions, cessions, partenariats, implantations, points de vue, conjoncture, ... RiskAssur : votre magazine professionnel des risques et des assurances depuis 1994
Faits point accords acquisitions nominations
nouveautés organisation indices Resultats Agenda
Abonnement Privilège Abonnement magazine mag. anciens numéros Commentaires mentions légales
PèreLaFouine Notre-Siècle Terre-Futur.com
Il y a, actuellement, 107 internautes qui consultent des articles, 49 590 pages lues aujourd'hui (depuis minuit)


Essayer RiskAssur PRIVILEGE pour seulement 15 euros,
vous donnant acces a l integralite des archives (plus de 35 000 articles) : cliquez ICI




Souvenir réels ou reconstitués / Bruit médiatique et réalité

Article lu 14447 fois, depuis sa publication le 25/07/2011 à 11:14:19 (longueur : 3549 caractères)


Depuis des mois, DSK, fait régulièrement la une des médias, peut-être pas comme il l'aurait imaginé. Mais bon ne revenons pas sur le passé.
#
Je ne veux en aucun cas faire le plaidoyer, ni de DSK, ni Nafissatou Diallo, ni de Tristane Banon, mais simplement je me demande (si l'on va au procès) comment ses affaires vont pouvoir être jugés en toute objectivité ?
#
Prenons l'affaire la plus ancienne : DSK / Nafissatou Diallo
#
Là nous avons deux adultes qui ont adapté au fur et à mesure, l'histoire de ce qui a pu se passer dans la suite 2806.

Côté DSK, il a commencé par dire qu'il ne sait rien passer pour arriver à indiquer que la relation était consentie.

Côté, Nafissatou Diallo, elle a commencé par dire qu'elle s'est réfugiée dans un « cagibi » après l'agression, puis qu'elle a été faire une autre chambre.
#
Il y a des examens médicaux, mais aucun témoin qui ait vu la scène ou au moins entendu des bruits. On est face au cas de parole contre parole.

S'il y a procès, aux 12 jurés de faire leur intime conviction, en écoutant (notamment) les plaidoyers des deux Avocats et les témoignages de DSK et Nafissatou Diallo.
#
Mais voilà, il y a de trop nombreuses interférences, les jurés ne vont pas arriver vierges de toute conviction. Avec le tapage médiatique, les jurés arriveront (toujours s'il y a procès) avec une intime conviction toute faite.

Comment, dans ces conditions peut-on avoir un jugement sincère ?
#
Je crois qu'en fonction de l'orientation du bruit médiatique, DSK sera condamnés ou obtiendra un non-lieu.
#
L'affaire DSK / Tristane Banon
#
Encore une fois, voilà une histoire sans témoin et qui se serait passé au début des années 2000.
#
Je ne sais pas ce qui a pu se passer, un jour, entre DSK et Tristane Banon.
#
Mais imaginons que j'ai quelque chose à reprocher à quelqu'un. Est-ce que le fait de raconter, ce je reproche à de nombreuses personnes, rend ce que je dis plus probable ?

J'ai des doutes.

Je peux, bien entendu, raconter la vérité, mais je peux aussi colporter des mensonges, dans un but quelconque.
#
Je crois que, là on est parole contre parole, il n'y a pas de témoin de la scène, mais des personnes a qui on a raconté des choses.
#
Mais, il ya un problème. La mémoire est « fragile ».

Lorsqu'il y a un accident avec des témoins, il est rare que tous les témoins décrivent la même chose. Pourtant, la Police les interroge tout de suite, quand cela est encore frais dans leur mémoire.
#
Dans le cas de l'affaire DSK / Tristane Banon, comment les confidents peuvent-ils se souvenir de ce que Tristane Banon a pu leur raconter au début des années 2000 ?
#
On entend à longueur d'année tellement de choses, de membre de sa famille, d'amis, de collègues, … on retient les choses dans leur globalité et on oublie au fur et à mesure.
#
Par ailleurs, les médias abordent le sujet très souvent, comment les confidents de Tristane Banon peuvent-ils faire la différence entre ce qu'ils entendent aujourd'hui et ce qu'elle leur a raconté, il ya des années.
#
Je ne veux pas mettre en doute les déclarations de Tristane Banon, mais simplement je doute de la mémoire humaine.
#
Par exemple, lorsque l'on parle des souvenirs de sa petite enfance, on fait souvent l'amalgame entre ce que l'on vécu et ce que l'on nous raconte de notre enfance.
#
Je crois qu'il y a amalgame possible entre les souvenirs des témoins et ce qu'ils enregistrent en ce moment par les médias.
#
Pas simple dans ces conditions de juger en toute objectivité.



Cliquer ICI pour lire d’autres articles
de la rubrique Points de vue








Sommaires de RiskAssur-hebdo


Pour vous abonner
au magazine RiskAssur-hebdo
cliquez ICI

11/04/2024 à 11:24:09
Numéro 789 de RiskAssur-hebdo du Vendredi 12 avril 2024
Edito - Le dérapage du déficit public à 5,5 % oblige le gouvernement à serrer les cordons de la bourse (Erik Kauf) Etude - L'assurance au service du développement économique et social de l'Afrique (Pr Jean-Paul Louisot) Commentaire - France ...

04/04/2024 à 11:37:05
Numéro 788 de RiskAssur-hebdo du vendredi 5 avril 2024
Edito - Entre éthique et choix ultime : le dilemme de l'aide médicale à mourir face au serment d'Hippocrate (Erik Kauf) Etude - Pour l'amour du risque (Pr Jean_paul Louisot) Commentaire - L'obésité touche plus d'un milliard de personnes dan...

Plus de titres


A la une
1086 lectures - publié le, 17/04/2024 à 10:52:19 - gratuit

1128 lectures - publié le, 17/04/2024 à 07:48:05 - réservé aux abonnés

2485 lectures - publié le, 17/04/2024 à 07:40:02 - réservé aux abonnés

1091 lectures - publié le, 17/04/2024 à 07:29:19 - réservé aux abonnés

3111 lectures - publié le, 16/04/2024 à 07:50:56 - réservé aux abonnés



© 2000/2024 par FRANOL Services - riskassur™ est une marque déposée par FRANOL Services / ISSN 1632-3106
Numéro de dépôt 702978 CNIL fait le 1 février 2001
en application de l'article 16 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés.
RiskAssur et RiskAssur-hebdo sont des éditions de FRANOL Services - Immeuble Val de Loire - 4 passage de la Râpe - 45000 Orléans - tel :02 38 21 30 88
RCS Orléans 339 587 768 - SARL de 7 622,45 € - Gérant : Olivier Kauf
- données légales