Actualit, information des Risques, des Assurances et de la Finance. nominations, produits nouveaux, rsultats, classements, accords, acquisitions, cessions, partenariats, implantations, points de vue, conjoncture, ... RiskAssur : votre magazine professionnel des risques et des assurances depuis 1994
Faits point accords acquisitions nominations
nouveautés organisation indices Resultats Agenda
Abonnement Privilège Abonnement magazine mag. anciens numéros Commentaires mentions légales
PèreLaFouine Notre-Siècle Terre-Futur.com
Il y a, actuellement, 91 internautes qui consultent des articles, 55 229 pages lues aujourd'hui (depuis minuit)


Essayer RiskAssur PRIVILEGE pour seulement 15 euros,
vous donnant acces a l integralite des archives (plus de 35 000 articles) : cliquez ICI




DSK n’a pas été blanchi par la justice américaine

Article lu 18497 fois, depuis sa publication le 24/08/2011 à 14:12:31 (longueur : 2791 caractères)


Ne plus être poursuivi en justice, ne signifie avoir obtenu un non lieu !
#
Le procureur de New York qui a inculpé DSK ne peut pas prononcer un non-lieu, mais il a pu comme il l’a fait, renoncer au procès lui-même, faute d’avoir la certitude de pouvoir convaincre les douze jurés composant le tribunal,de la culpabilité de DSK.
#
En droit américain, les avocats de DSK auraient pu demander la tenue du procès, dans l’espoir de convaincre les 12 jurés de l’innocence de DSK et d’obtenir l’équivalent d’un non-lieu.
#
Ils n’ont pas voulu s'y engager et on les comprend bien.
#
Rappelons qu’aux Etats-Unis les sentences sont rendues par un jury populaire d’une cour criminelle, statuant à l’unanimité de ses douze membres, soit pour condamner, soit pour acquitter la personne déférée devant lui.
#
A défaut, le procès est nul et non avenu, avec la possibilité de le reprendre devant un autre tribunal et un autre jury.
#
On ne peut pas en conclure que l’absence de procès pénal vaut pour DSK un non-lieu, puisqu’un procès civil, lui reprochant les mêmes faits, est maintenant en cours.
#
Si entre temps il négocie un règlement à l’amiable pour mettre un terme au procès civil, il faudrait obtenir de la plaignante une déclaration comme quoi rien de condamnable ne s’est passé entre DSK et elle, ce jour la dans la suite 2806 du Sofitel et qu’il ne s’agit pas un simple pardon.
#
Tout autre que DSK, qui est un homme publique en vue, pourrait s’accommoder de cette situation qui le met indiscutablement à l’abri de toute poursuite pénale et qui lui permet de voyager librement dans le monde entier et notamment de retourner, s’il le souhaite aux Etats-Unis.
#
Pour ce qui est de DSK, même s’il a renoncé à briguer la présidence de la République comme il en avait la possibilité et comme certains lui prêtaient l’intention, il peut vouloir jouer un rôle important, dans la conjoncture actuelle, dans la vie politique et économique française, voire européenne.
#
Dans l’immédiat, il peut vouloir soutenir un candidat à la candidature à l’occasion des primaires de son parti, puis soutenir le candidat désigné lors de la campagne de l’élection présidentielle à venir.
#
Mais, très certainement, des âmes charitables parleront, parfois à mots couverts, de ses démêlés aux Etats-Unis, dans l’intention de le déstabiliser, voire de lui nuire.
#
Il devra surtout se méfier, en cas de victoire de l’opposition de ses amis, qui verraient en lui un concurrent dangereux pour des postes régaliens à pourvoir. (voir article publié par RiskAssur le 23/08/2011 : Dominique Strauss-Khan en 2012)
#
DSK reste, malgré des penchants reconnus pour la gente féminine, un financier, un économiste et un diplomate reconnu.



Cliquer ICI pour lire d’autres articles
de la rubrique Points de vue








Sommaires de RiskAssur-hebdo


Pour vous abonner
au magazine RiskAssur-hebdo
cliquez ICI

11/04/2024 à 11:24:09
Numéro 789 de RiskAssur-hebdo du Vendredi 12 avril 2024
Edito - Le dérapage du déficit public à 5,5 % oblige le gouvernement à serrer les cordons de la bourse (Erik Kauf) Etude - L'assurance au service du développement économique et social de l'Afrique (Pr Jean-Paul Louisot) Commentaire - France ...

04/04/2024 à 11:37:05
Numéro 788 de RiskAssur-hebdo du vendredi 5 avril 2024
Edito - Entre éthique et choix ultime : le dilemme de l'aide médicale à mourir face au serment d'Hippocrate (Erik Kauf) Etude - Pour l'amour du risque (Pr Jean_paul Louisot) Commentaire - L'obésité touche plus d'un milliard de personnes dan...

Plus de titres


A la une
1091 lectures - publié le, 17/04/2024 à 10:52:19 - gratuit

1128 lectures - publié le, 17/04/2024 à 07:48:05 - réservé aux abonnés

2554 lectures - publié le, 17/04/2024 à 07:40:02 - réservé aux abonnés

1091 lectures - publié le, 17/04/2024 à 07:29:19 - réservé aux abonnés

3111 lectures - publié le, 16/04/2024 à 07:50:56 - réservé aux abonnés



© 2000/2024 par FRANOL Services - riskassur™ est une marque déposée par FRANOL Services / ISSN 1632-3106
Numéro de dépôt 702978 CNIL fait le 1 février 2001
en application de l'article 16 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés.
RiskAssur et RiskAssur-hebdo sont des éditions de FRANOL Services - Immeuble Val de Loire - 4 passage de la Râpe - 45000 Orléans - tel :02 38 21 30 88
RCS Orléans 339 587 768 - SARL de 7 622,45 € - Gérant : Olivier Kauf
- données légales