Actualit, information des Risques, des Assurances et de la Finance. nominations, produits nouveaux, rsultats, classements, accords, acquisitions, cessions, partenariats, implantations, points de vue, conjoncture, ... RiskAssur : votre magazine professionnel des risques et des assurances depuis 1994
Il y a, actuellement, 93 internautes qui consultent des articles, 5 967 pages lues aujourd'hui (depuis minuit)

Ecrire un commentaire

Pour son lectricit, la France reste pour longtemps encore tributaire du nuclaire

Pour son électricité, la France reste pour longtemps encore tributaire du nucléaire

Article lu 3460 fois, depuis sa publication le 21/11/2019 à 10:25:13 (longueur : 3215 caractères)


L'avertissement du président du directoire du Réseau de transport d'électricité RTE, filiale à 50% d'EDF, mais autonome dans son fonctionnement, à cet égard est clair et net « La transition énergétique française entre dans une période charnière qui demande une vigilance de notre part » en présentant le 10 novembre son bilan prévisionnel pour le système électrique français à l'horizon 2025, devenu décidément un horizon de prédilection pour notre pays.

A cet horizon il faut conjuguer le changement climatique, la continuité de service et la maîtrise des tarifs, selon son bilan prévisionnel, qu'il qualifie de numéro d'équilibriste, difficile à tenir, puisqu'il faut éviter le risque de coupure, tout en baissant les émissions de gaz à effet de serre, sans augmenter le coût de l'électricité pour les usagers du réseau.

Ce qui est en cause, c'est le programme de fermeture de Fessenheim et des centrales à charbon dont il faudra assumer les conséquences, s'il est maintenu, à cause du retard du raccordement de l'EPR en cour de construction, dont on n'est même pas sûr, actuellement, qu'il le sera.

Si, ces dernières années EDF a arrêté plusieurs centrales à charbon et à fioul, la France est loin d'avoir achevé sa transition énergétique, selon son programme, d'ici à 2022 les quatre dernières centrales à charbon en fonctionnement devront être arrêtées, de manière totale ou partielle et, au cours du premier semestre 2020, les deux réacteurs de la (vous en avez lu 46%, il reste à lire 54%, de cet article.)

...

Cet article est réservée aux abonnés à RiskAssur-hebdo Privilège
- Vous êtes déjà abonné, pour vous identifier, cliquez ici

Abonnement en ligne
Abonnement 1 an pour 480 euros ttc, en cliquant ici
Abonnement 1 mois pour 54 euros ttc, en cliquant ici

Retrouvez l’actualité de la semaine, en vous abonnant au magazine RiskAssur-hebdo, envoyé en format PDF en fin de semaine : Abonnement et/ou en savoir plus, en cliquant ici
https://perelafouine.com









A la une
1166 lectures - publié le, 13/12/2019 à 12:00:56 - réservé aux abonnés

1287 lectures - publié le, 13/12/2019 à 09:51:30 - réservé aux abonnés

20256 lectures - publié le, 13/12/2019 à 08:02:30 - réservé aux abonnés

8411 lectures - publié le, 13/12/2019 à 07:57:27 - réservé aux abonnés

1441 lectures - publié le, 12/12/2019 à 16:31:35 - réservé aux abonnés



Recevez, chaque semaine

le magazine RiskAssur-hebdo

Cliquez ICI pour vous abonner

© 2000/2020 par FRANOL Services - riskassur™ est une marque déposée par FRANOL Services / ISSN 1632-3106
Numéro de dépôt 702978 CNIL fait le 1 février 2001
en application de l'article 16 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés.
RiskAssur et RiskAssur-hebdo sont des éditions de FRANOL Services - Immeuble Val de Loire - 4 passage de la Râpe - 45000 Orléans - tel :01 55 33 12 55
RCS Paris 339 587 768 - SARL de 7 622,45 € - Gérant : Olivier Kauf
- données légales