Actualité, information des Risques, des Assurances et de la Finance. nominations, produits nouveaux, résultats, classements, accords, acquisitions, cessions, partenariats, implantations, points de vue, conjoncture, ... RiskAssur : votre magazine professionnel des risques et des assurances depuis 1994
Faits point accords acquisitions nominations
nouveautés organisation indices Resultats Agenda
Mag. ancien num. Privilège Abonnements Commentaires mentions légales
PèreLaFouine Notre-Siècle Terre-Futur.com
Il y a, actuellement, 115 internautes qui consultent des articles, 120 497 pages lues aujourd'hui (depuis minuit)

Ecrire un commentaire

ERM et faillite d’entreprise (Pr Jean-Paul Louisot)

ERM et faillite d'entreprise (Pr Jean-Paul Louisot)

Article lu 4600 fois, depuis sa publication le 16/09/2022 à 07:13:25 (longueur : 5065 caractères)


Comment le risque de faillite peut être limité avec une efficiente gestion globale et intégrée des risques préservant la confiance des parties prenantes

« Il y a beaucoup de gens qui veulent tellement grandir qu'ils font faillite. Dans toutes les affaires financières, il est très important d'avoir la force et, surtout, le temps d'attendre, le temps d'élaborer une stratégie. » (Paul Desmarais)

La confiance est au cœur de la résilience d'un organisme. Dans un contexte économique et social complexe et incertain avec une concurrence exacerbée, un organisme ne peut survivre er se développer qu'en établissant et renforçant la confiance de toutes ses parties prenantes essentielles, à commencer par ses partenaires économiques mais aussi des communautés au sein desquelles il opère.

Bien entendu, une des parties prenantes essentielle est la communauté des bailleurs de fond, tant les investisseurs que les organismes bancaires qui doivent être rassurés quant la qualité de la gouvernance et le respect des lois et règlements et de l'éthique par tous les acteurs de l'organisme à commencer par les administrateurs et les dirigeants.
C'est donc la confiance, creuset de la réputation qui est le seul garant de la pérennité de l'organisme.

C'est pourquoi les choix et décisions stratégiques, tactiques et opérationnels doivent garder en point de mire le renforcement de la confiance en l'organisme.

La confiance des parties prenantes, tant internes qu'externes est donc une composante essentielle du capital immatériel de tout organisme.

Dans un tel contexte, si l'organisme devait recourir à par le biais des procédures collectives pour se protéger des risques de faillite, on peut imaginer l'impact d'une telle situation sur la confiance des partenaires de l'organisme.

Qu'il s'agisse des apporteurs de capitaux, des banquiers, des fournisseurs, des clients voire des collaborateurs, l'ouverture d'une procédure collective de protection peut légitimement les inquiéter sur la pérennité du projet social et ébranler la confiance sans laquelle l'organisme ne pourrait plus avancer.

Un des principaux chantiers actuel est pour les organismes de toutes tailles, y compris les PME/PMI et les ETI est celui de la cyber-sécurité que recouvre en elle-même un univers de risques protéiformes et émergents qui doivent faire l'objet d'une attention particulière des dirigeants.

Par ailleurs, dans certaines situations difficiles, comme celles qui pourraient résulter d'un effondrement économique encore redouté à la suite du confinement prolongé et des bruits de botte dans le monde,
certains organismes pourraient être contraints de recourir à une procédure collective, ce qui, au vue du contexte, pourrait constituer une décision adéquate.
Toutefois, la passivité d'un dirigeant face au risque de faillite ne saurait être pardonnée du seul fait de la crainte d'une baisse de confiance envers l'entreprise et pourrait constituer à une faute de gestion.

Juridiquement, le risque est un événement dommageable dont la survenance est incertaine, quant à sa réalisation ou à la date de sa réalisation. Si le risque est un concept qui ne mérite d'appréciation positive que dans sa non-réalisation, le risque de faillite n'échappe pas à la règle et doit être constamment anticipé.

L'acceptation des difficultés de l'entreprise et leur anticipation par l'usage des procédures collectives demeurent donc primordiales face au risque de faillite. Une conciliation avec la confiance des parties prenantes et des collaborateurs doit aussi être envisagée.
Pour autant, même dans un environnement difficile, le risque de faillite résulte surtout d'un défaut d'anticipation et résulte in fine de déficiences dans la gestion des risques à tous les niveaux au sein de l'organisme.

C'est pourquoi la mise en place d'un programme d'ERM robuste et conduit à maturité est la seule assurance contre de telles conséquences, l'ERM est l'assurance ultime contre la faillite puisqu'il est le principal facteur de maintien de la confiance de l'ensemble des parties prenantes.

« Les faillites aiment les week-ends. Et la vie est pleine de dimanches. » (Jean-Paul Dubois)

LES LECONS A TIRER DES FAILLITES PASSEES ET LE CAS CARILLION EN Grande-Bretagne

« Si vous accusez les autres pour vos erreurs, vous n'apprendrez rien de vos erreurs. » (Amit Kalantri)

L'histoire des entreprises est parsemée d'exemples de grandes entreprises qui se sont embarquées dans des stratégies hasardeuses et qui se sont effondrées. Par exemple, alors que l'entreprise avait été un pionnier du numérique, le géant de la photographie Kodak n'a pas prévu à quelle vitesse le monde allait adopter les images numériques et n'a jamais été en mesure de rattraper la concurrence, même après avoir finalement tenté un virage stratégique, trop tard. Après 124 ans de fonctionnement, elle a du déposé son bilan en 2012.

De même, …

Lire a suite dans les pages du magazine RiskAssur-hebdo, cliquer ici



Cliquer ICI pour lire d’autres articles
de la rubrique Points de vue





Sommaires de RiskAssur-hebdo


Pour vous abonner
au magazine RiskAssur-hebdo
cliquez ICI

22/09/2022 à 11:25:23
Numéro 717 de RiskAssur-hebdo du Vendredi 23 septembre 2022
Edito - Aucun accord ne semble possible entre Taiwan et la Chine (Erik Kauf) Etude - Risk Management des réseaux logistiques (Pr Jean-Paul Louisot) Commentaire - Le point faible de l'industrie nucléaire est celui du stockage des déchets radi...

15/09/2022 à 11:08:37
Numéro 716 de RiskAssur-hebdo du Vendredi 16 septembre 2022
Edito - La population de la Terre atteindra 8 milliards d'habitants le 15 novembre 2022 (Erik Kauf) Etude - ERM et faillite d'entreprise (Pr Jean-Paul Louisot) Commentaire - Nous avons consommé dès le 28 juillet 2022 tout ce que la Terre peu...

Plus de titres


A la une
954 lectures - publié le, 27/09/2022 à 10:49:25 - réservé aux abonnés

991 lectures - publié le, 27/09/2022 à 07:36:43 - réservé aux abonnés

1065 lectures - publié le, 27/09/2022 à 07:35:33 - réservé aux abonnés

964 lectures - publié le, 27/09/2022 à 07:33:10 - réservé aux abonnés

1674 lectures - publié le, 26/09/2022 à 07:59:47 - réservé aux abonnés



© 2000/2022 par FRANOL Services - riskassur™ est une marque déposée par FRANOL Services / ISSN 1632-3106
Numéro de dépôt 702978 CNIL fait le 1 février 2001
en application de l'article 16 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés.
RiskAssur et RiskAssur-hebdo sont des éditions de FRANOL Services - Immeuble Val de Loire - 4 passage de la Râpe - 45000 Orléans - tel :01 55 33 12 55
RCS Paris 339 587 768 - SARL de 7 622,45 € - Gérant : Olivier Kauf
- données légales