Actualit, information des Risques, des Assurances et de la Finance. nominations, produits nouveaux, rsultats, classements, accords, acquisitions, cessions, partenariats, implantations, points de vue, conjoncture, ... RiskAssur : votre magazine professionnel des risques et des assurances depuis 1994
Faits point accords acquisitions nominations
nouveautés organisation indices Resultats Agenda
Mag. ancien num. Privilège Abonnements Notre-Siècle mentions légales
Etes vous certains de ne pas payer trop cher vos assurances ... comparez
Habitation Auto Santé Chien/chat Obsèques
Il y a, actuellement, 122 internautes qui consultent des articles, 65 906 pages lues aujourd'hui (depuis minuit)
Your content hidden for AdBlockers

Ecrire un commentaire

Rforme possible de la responsabilit des magistrats

Réforme possible de la responsabilité des magistrats

Article lu 6709 fois, depuis sa publication le 01/03/2021 à 08:54:23 (longueur : 3666 caractères)


Le 23 février, le président de la République, Emmanuel Macron, a saisi le CSM (Conseil Supérieur de la Magistrature) sur le fondement de l'article 65 de la Constitution d'une demande d'avis sur la responsabilité et la protection des magistrats. Le Conseil supérieur de la magistrature comprend une formation compétente à l’égard des magistrats du siège et une formation compétente à l’égard des magistrats du parquet. Le Conseil supérieur de la magistrature peut être saisi par un justiciable dans les conditions fixées par une loi organique.

L'objectif d'Emmanuel Macron est double, rendre plus efficace le dispositif de plainte de justiciables contre un magistrat et appréhender l'insuffisance professionnelle possible du magistrat dans son office juridictionnel, dans le respect du principe d'indépendance.

Il n'est pas question pour Emmanuel Macron d'avoir la main sur la justice, bien au contraire, il veut garantir l'indépendance du parquet, tout en rendant les magistrats plus responsables. Emmanuel Macron déclare à ce sujet « il s'agit d'une question de confiance et de légitimité dans la justice ».

Aujourd'hui, les Français ont l'impression que le juge est tout-puissant, qu'il n'est pas possible de se plaindre du comportement d'un juge. Pour celles et ceux qui sont déjà passés en justice comme accusé ou comme plaignant, le savent, il y a l'impression de ne pas avoir « son mot à dire », que (vous en avez lu 39%, il reste à lire 61%, de cet article.)



Cet article est réservée aux abonnés à RiskAssur-hebdo Privilège
- Vous êtes déjà abonné, pour vous identifier, cliquez ici

Abonnement en ligne
Abonnement 1 an pour 480 euros ttc, en cliquant ici
Abonnement 1 mois pour 54 euros ttc, en cliquant ici

Retrouvez l’actualité de la semaine, en vous abonnant au magazine RiskAssur-hebdo, envoyé en format PDF en fin de semaine : Abonnement et/ou en savoir plus, en cliquant ici

Cliquer ICI pour lire d’autres articles de la rubrique Faits de sociétés


-------------











A la une
519 lectures - publié le, 19/04/2021 à 08:56:22 - réservé aux abonnés

609 lectures - publié le, 19/04/2021 à 08:46:09 - réservé aux abonnés

651 lectures - publié le, 19/04/2021 à 08:18:09 - réservé aux abonnés

747 lectures - publié le, 19/04/2021 à 07:44:57 - réservé aux abonnés

720 lectures - publié le, 17/04/2021 à 15:14:06 - gratuit



Recevez, chaque semaine

le magazine RiskAssur-hebdo

Cliquez ICI pour vous abonner


© 2000/2021 par FRANOL Services - riskassur™ est une marque déposée par FRANOL Services / ISSN 1632-3106
Numéro de dépôt 702978 CNIL fait le 1 février 2001
en application de l'article 16 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés.
RiskAssur et RiskAssur-hebdo sont des éditions de FRANOL Services - Immeuble Val de Loire - 4 passage de la Râpe - 45000 Orléans - tel :01 55 33 12 55
RCS Paris 339 587 768 - SARL de 7 622,45 € - Gérant : Olivier Kauf
- données légales