Actualité, information des Risques, des Assurances et de la Finance. nominations, produits nouveaux, résultats, classements, accords, acquisitions, cessions, partenariats, implantations, points de vue, conjoncture, ... RiskAssur : votre magazine professionnel des risques et des assurances depuis 1994
Faits point accords acquisitions nominations
nouveautés organisation indices Resultats Agenda
Mag. ancien num. Privilège Abonnements Notre-Siècle mentions légales
Il y a, actuellement, 110 internautes qui consultent des articles, 35 870 pages lues aujourd'hui (depuis minuit)

Ecrire un commentaire

Stock picking : l’illusion du talent ?

Stock picking : l'illusion du talent ?

Article lu 2512 fois, depuis sa publication le 10/09/2020 à 08:28:55 (longueur : 5230 caractères)


Par Hugo Bompard, cofondateur et Directeur Scientifique de Nalo

Les meilleurs gérants du moment ne seraient-ils que quelques “chanceux” favorisés par les aléas des marchés financiers, et l'art du stock picking ne serait-il qu'un effet d'optique passager ? Tel est le point de vue défendu par de multiples Prix Nobel, et illustré par plusieurs décennies de surperformance de la gestion passive sur la gestion active.

Un pavé dans la mare

En 1973, l'économiste Burton Malkiel provoquait dans A random walk down Wall Street les professionnels du monde de la finance en affirmant qu'un “singe aux yeux bandés lançant des fléchettes sur les pages financières d’un journal pourrait constituer un portefeuille d’actions tout aussi performant que celui choisi par un expert”…

A priori comique, cette expérience de stock picking aléatoire était organisée quelques années plus tard par les collaborateurs du Wall Street Journal. Contre toute attente, le résultat donna raison à l'économiste américain. Comment est-ce possible ?

L'efficience des marchés

Par définition, le stock picking est un mode de gestion active dans lequel l'investisseur privilégie certaines actions d'entreprise par rapport à d'autres dans l'espoir de parvenir à battre le marché. Le stock picker achète alors les entreprises qu'il juge sous-valorisées afin de miser sur leur hausse, mais il peut (vous en avez lu 26%, il reste à lire 74%, de cet article.)



Cet article est réservée aux abonnés à RiskAssur-hebdo Privilège
- Vous êtes déjà abonné, pour vous identifier, cliquez ici

Abonnement en ligne
Abonnement 1 an pour 480 euros ttc, en cliquant ici
Abonnement 1 mois pour 54 euros ttc, en cliquant ici

Retrouvez l’actualité de la semaine, en vous abonnant au magazine RiskAssur-hebdo, envoyé en format PDF en fin de semaine : Abonnement et/ou en savoir plus, en cliquant ici

Cliquer ICI pour lire d’autres articles de la rubrique Points de vue


-------------

Cherchez un hôtel à Paris ou ailleurs






Booking.com






A la une
1213 lectures - publié le, 21/09/2020 à 09:33:25 - réservé aux abonnés

1558 lectures - publié le, 18/09/2020 à 10:00:26 - réservé aux abonnés

1796 lectures - publié le, 18/09/2020 à 09:42:55 - réservé aux abonnés

1839 lectures - publié le, 18/09/2020 à 08:19:03 - réservé aux abonnés

1828 lectures - publié le, 17/09/2020 à 09:39:17 - réservé aux abonnés



Recevez, chaque semaine

le magazine RiskAssur-hebdo

Cliquez ICI pour vous abonner


© 2000/2020 par FRANOL Services - riskassur™ est une marque déposée par FRANOL Services / ISSN 1632-3106
Numéro de dépôt 702978 CNIL fait le 1 février 2001
en application de l'article 16 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés.
RiskAssur et RiskAssur-hebdo sont des éditions de FRANOL Services - Immeuble Val de Loire - 4 passage de la Râpe - 45000 Orléans - tel :01 55 33 12 55
RCS Paris 339 587 768 - SARL de 7 622,45 € - Gérant : Olivier Kauf
- données légales