Actualit, information des Risques, des Assurances et de la Finance. nominations, produits nouveaux, rsultats, classements, accords, acquisitions, cessions, partenariats, implantations, points de vue, conjoncture, ... RiskAssur : votre magazine professionnel des risques et des assurances depuis 1994
Faits point accords acquisitions nominations
nouveautés organisation indices Resultats Agenda
Abonnement Privilège Abonnement magazine mag. anciens numéros Commentaires mentions légales
Brèves boutique PèreLaFouine Notre-Siècle Terre-Futur.com
Il y a, actuellement, 105 internautes qui consultent des articles, 21 430 pages lues aujourd'hui (depuis minuit)


Essayer RiskAssur PRIVILEGE pour seulement 15 euros,
vous donnant acces a l integralite des archives (plus de 35 000 articles) : cliquez ICI




Renforcement de la protection passive des centrales nucléaires

Article lu 16043 fois, depuis sa publication le 10/01/2012 à 17:37:50 (longueur : 3217 caractères)


L’alerte a été donnée par des militants de Greenpeace, l’ONG écologiste bien connue, qui ont réussi à s’introduire avec une facilité déroutante dans des centrales nucléaires sensées être hautement protégée.
#
La leçon donnée par Greenpeace a été immédiatement enregistrée et bien comprise par les pouvoirs publics, décidées sur le point de renforcer la protection passive des sites nucléaires, comme ce fut le cas, à d’autres époques des raffineries et des stockages de pétrole, à protéger contre des actes de terrorisme et de sabotage.
#
Les centrales nucléaires sont des installations à haut risques et, une fois les risques techniques contrôlées, sinon maitrisées au mieux des connaissances du moment, il faut protéger les installations contre les risques venant de l’extérieur.
#
Depuis la catastrophe de Fukuyama au Japon on sait que les risques naturels se sont aggravés et qu’il faut mettre à niveau la protection des installations et les moyens d’intervention en cas de sinistre.
#
Il faut aussi protéger les installations contre les actions de l’homme, d’où qu’elles viennent et quel qu’en soit la motivation par des sortes de plan « Vigipirate » locaux.
#
Dans cet ordre d’idées on sait, depuis l’attentat contre les tours jumelles du Word Trade Center de New York, que le risque peut venir du ciel, dont la protection relève en France des Zones de défense aériennes, placées sous le contrôle de l’Armée de l’air et que l’on n’expose pas, pour des raisons évidentes de sécurité, sur la place publique.
#
Or, Greenpeace vient d’attirer l’attention sur la fragilité de la sécurité passive des installations nucléaires contre les risques d’intrusion de groupes hostiles, qu’il reste à réviser et à parfaire.
#
Le ministre de l’Intérieur, Claude Géant, s’est immédiatement emparé du problème en annonçant la mise au point d’un plan d’action visant à accroire la sécurité autour des sites nucléaires.
#
Il s’agit d’un plan d’action de protection passive à mettre en œuvre et à financer par l’exploitant des centrales, Electricité de France (EDF) dans le cadre d’une convention entre elle et le ministère de l’Intérieur.
#
Ce plan comportera un certain nombre de mesures d’ordre matériel comme l’élagage de la végétation pour améliorer la visibilité, des clôtures supplémentaires, voire des fossés, et des caméras de surveillance, déclenchant des alertes sonores.
#
EDF mettra en place, à l’intérieur des sites des équipes cynophiles, tandis que la surveillance autour des sites incombera, à la gendarmerie.
#
En 2007, déjà suite à une intrusion de militants de Greenpeace dans le centrale de Belleville dans le Cher, le gouvernement avait pris des mesures de sécurité notamment en créant une unité spécifique de gendarmerie, le peloton spécial de protection de la gendarmerie, le PSPG, ce qui n’a pas empêché les dernières intrusions.
#
Quoi que l’on fasse, on n’empêchera jamais un groupe hostile, bien préparé et équipé, à pénétrer dans un site quelconque, fut-il nucléaire, d’où l’intérêt de la recommandation formulée par la ministre de l’Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, aux exploitants, de renforcer la robustesse des centrales nucléaires, également face à l’action menée par des intrus.



Cliquer ICI pour lire d’autres articles
de la rubrique Faits de sociétés








Sommaires de RiskAssur-hebdo


Pour vous abonner
au magazine RiskAssur-hebdo
cliquez ICI

13/06/2024 à 11:09:53
Numéro 797 de RiskAssur-hebdo du vendredi 14 juin 2024
Edito - En France, le chevauchement des administrations forme un millefeuille coûteux (Erik Kauf) Etude - Gérer les risques en temps de guerre (Pr Jean-Paul Louisot) Commentaire - L'impact du manque de sommeil sur la santé des salariés est ...

06/06/2024 à 11:21:28
Numéro 796 de RiskAssur-hebdo du vendredi 7 juin 2024
Edito - L'Histoire de TotalEnergies, un groupe qui fête ses cent ans (Erik Kauf) Etude - Les risques à la réputation dans un monde de plus en plus complexe et volatil (Pr Jean-Paul Louisot) Commentaire - Les exploitations minières ont été pr...

Plus de titres


A la une
1293 lectures - publié le, 14/06/2024 à 16:15:20 - gratuit

1351 lectures - publié le, 14/06/2024 à 06:47:44 - réservé aux abonnés

5199 lectures - publié le, 14/06/2024 à 06:36:52 - réservé aux abonnés

1526 lectures - publié le, 14/06/2024 à 06:24:00 - réservé aux abonnés

1325 lectures - publié le, 13/06/2024 à 14:12:05 - gratuit



© 2000/2024 par FRANOL Services - riskassur™ est une marque déposée par FRANOL Services / ISSN 1632-3106
Numéro de dépôt 702978 CNIL fait le 1 février 2001
en application de l'article 16 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés.
RiskAssur et RiskAssur-hebdo sont des éditions de FRANOL Services - Immeuble Val de Loire - 4 passage de la Râpe - 45000 Orléans - tel :02 38 21 30 88
RCS Orléans 339 587 768 - SARL de 7 622,45 € - Gérant : Olivier Kauf
- données légales