Actualité, information des Risques, des Assurances et de la Finance. nominations, produits nouveaux, résultats, classements, accords, acquisitions, cessions, partenariats, implantations, points de vue, conjoncture, ... RiskAssur : votre magazine professionnel des risques et des assurances depuis 1994
Faits point accords acquisitions nominations
nouveautés organisation indices Resultats Agenda
Mag. ancien num. Privilège Abonnements Notre-Siècle mentions légales
PèreLaFouine
Il y a, actuellement, 91 internautes qui consultent des articles, 63 692 pages lues aujourd'hui (depuis minuit)

Ecrire un commentaire

Largement redoutée la santé mentale de la population n’a pas été affectée par le confinement

Largement redoutée la santé mentale de la population n'a pas été affectée par le confinement

Article lu 5994 fois, depuis sa publication le 14/05/2020 à 11:45:59 (longueur : 3176 caractères)


L'hécatombe en psychiatrie que les esprits chagrins ont annoncée au début du confinement imposé par l'épidémie du Covid-19 n'a pas eu lieu, sans provoquer la moindre affluence, bien que redoutée dans les services hospitaliers spécialisés, on s'attendait à un désastre, selon des psychiatres de l'hôpital Saint Anne de Paris, un désastre qui n'a pas eu lieu.

D'une manière générale, les patients en psychiatrie fument plus que la population en général, on a constaté, dès le début du confinement, que les achats de cigarettes chez les buralistes ont augmenté, certes plus que dans les régions frontalières qu'ailleurs, ce dont on a déduit que le confinement y est aussi pour quelque chose et que des fumeurs ont pu croire que la nicotine pourrait avoir un effet protecteur contre le coronavirus.

Pour ce qui est des effets du confinement et du contexte général de peur du Covid-19 sur le psychisme, il faudra patienter car personne ne dispose de données épidémiologiques complètes à cet égard, bien qu'une première enquête de Santé publique France, auprès de 2 000 personnes publiées le 7 mai donne un aperçu rapide de l'impact de l'épidémie sur la santé mentale du pays.

Une semaine après l'instauration du confinement, le 17 mars, la prévalence de l'anxiété chez les enquêtés était de 26,7 %, deux (vous en avez lu 41%, il reste à lire 59%, de cet article.)



Cet article est réservée aux abonnés à RiskAssur-hebdo Privilège
- Vous êtes déjà abonné, pour vous identifier, cliquez ici

Abonnement en ligne
Abonnement 1 an pour 480 euros ttc, en cliquant ici
Abonnement 1 mois pour 54 euros ttc, en cliquant ici

Retrouvez l’actualité de la semaine, en vous abonnant au magazine RiskAssur-hebdo, envoyé en format PDF en fin de semaine : Abonnement et/ou en savoir plus, en cliquant ici

Cliquer ICI pour lire d’autres articles de la rubrique Faits de sociétés


-------------











A la une
1250 lectures - publié le, 30/07/2021 à 11:49:04 - réservé aux abonnés

1446 lectures - publié le, 30/07/2021 à 07:19:40 - réservé aux abonnés

1346 lectures - publié le, 30/07/2021 à 07:10:11 - réservé aux abonnés

1219 lectures - publié le, 30/07/2021 à 07:04:06 - réservé aux abonnés

1309 lectures - publié le, 29/07/2021 à 14:10:47 - réservé aux abonnés



Recevez, chaque semaine

le magazine RiskAssur-hebdo

Cliquez ICI pour vous abonner


© 2000/2021 par FRANOL Services - riskassur™ est une marque déposée par FRANOL Services / ISSN 1632-3106
Numéro de dépôt 702978 CNIL fait le 1 février 2001
en application de l'article 16 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés.
RiskAssur et RiskAssur-hebdo sont des éditions de FRANOL Services - Immeuble Val de Loire - 4 passage de la Râpe - 45000 Orléans - tel :01 55 33 12 55
RCS Paris 339 587 768 - SARL de 7 622,45 € - Gérant : Olivier Kauf
- données légales